Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: les découvertes et les investissements tombés à des niveaux historiquement bas en 2016

prix du petrole ParisParis: Les compagnies pétrolières ont continué l'an dernier à réduire massivement leurs investissements, selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui s'inquiète pour la sécurité énergétique mondiale.
Les découvertes de pétrole sont tombées à 2,4 milliards de barils l'an dernier, contre une moyenne de 9 milliards de barils par an durant les quinze dernières années, tandis que "le nombre de projets qui ont reçu une décision finale d'investissement ont chuté à leur plus bas niveau depuis les années 1940", s'inquiète l'AIE dans un communiqué.

Cette baisse se concentre sur les gisements de ressources conventionnelles. Les nouveaux projets lancés pour exploiter des ressources conventionnelles ont représenté un volume de 4,7 milliards de barils, soit une baisse de 30% sur un an.

Depuis la mi-2014 et la chute brutale des prix du pétrole dans une période de surabondance de l'offre, les compagnies pétrolières ont réduit drastiquement leurs investissements dans de nouveaux projets, un phénomène sur lequel le bras énergétique des pays de l'OCDE s'est déjà inquiété ces derniers mois.

Ce "fort ralentissement" de l'activité du secteur conventionnel "ajoute un sujet d'inquiétude pour la sécurité énergétique mondiale dans un contexte de risques géopolitiques croissant dans plusieurs pays producteurs importants, comme le Venezuela", a jugé jeudi l'AIE.

Et cette situation devrait se maintenir cette année, avec une nouvelle baisse des dépenses d'investissements pour la troisième année consécutive, prévient l'agence.

A l'inverse, elle note la "résilience" des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis. Les investissements sont repartis à la hausse l'an dernier, alors que les coûts de production ont baissé de moitié depuis 2014, explique-t-elle.

Elle cite notamment l'exemple d'un gisement au Texas, dont le point mort, c'est-à-dire le niveau de prix du baril à partir duquel les coûts de production sont couverts, est tombé autour de 40/45 dollars.

La cohabitation d'un marché "à deux vitesses" se confirme entre le secteur conventionnel et les hydrocarbures de schiste, selon Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE, cité dans le communiqué.

La question est maintenant de savoir "combien de temps une augmentation des approvisionnements en schiste des États-Unis pourra compenser la lenteur de la croissance dans le reste du secteur pétrolier", ajoute-t-il.

(c) AFP

Commenter Pétrole: les découvertes et les investissements tombés à des niveaux historiquement bas en 2016


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite