Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole proche de l'équilibre, aidé par les stocks de brut

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mercredi, le recul plus marqué que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis leur apportant du soutien.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a progressé de 6 cents à 49,62 dollars sur le contrat pour livraison en juin au New York mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a en revanche cédé 28 cents à 51,82 dollars sur le contrat pour livraison en juin à l'Intercontinental Exchange (ICE).

D'après les chiffres du département de l'Energie (DoE), les réserves commerciales de pétrole brut ont baissé de 3,6 millions de barils lors de la semaine achevée le 21 avril, alors que les analystes s'attendaient à un recul moins important d'après un consensus compilé par Bloomberg.

Cela a permis aux cours, dans le rouge depuis le début de la séance, de repasser dans le vert à New York et de limiter leurs pertes à Londres.

"Aux Etats-Unis, les raffineurs transforment des volumes records de pétrole brut dans leurs installations. Résultat: on voit que le surplus de pétrole brut se traduit en des surplus d'essence et de produits distillés", a analysé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La cadence des raffineries américaines a encore augmenté pour atteindre 94,1% de leurs capacités et les stocks d'essence ont bondi de 3,4 millions de barils. Ceux de produits distillés (gazole, fioul de chauffage) ont gonflé de 2,7 millions, tous deux à des niveaux supérieurs aux attentes des experts de Bloomberg.

Production américaine en hausse


"La hausse des réserves d'essence inquiète car elle reflète un intérêt modéré de la demande américaine alors que la saison de la conduite démarre", a complété Enrico Chiorando, analyste chez Love Energy.

Aux Etats-Unis, les conducteurs ont tendance à plus utiliser leur véhicule à la belle saison mais, sur les quatre dernières semaines, la demande d'essence a baissé de 1,8% par rapport à la même époque en 2016.

Comme s'y attendaient les analystes, la production américaine de pétrole a continué sa progression entamée à l'automne à la faveur d'un regain des cours.

"Les Etats-Unis essaient de tirer profit de tout ce que l'OPEP abandonne en termes de parts de marché avec la réduction de sa production et je pense que c'est ce qui laisse le marché sous pression", a estimé Oliver Sloup de iiTrader.

L'organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s'est associée à 11 autres pays pour réduire leurs extractions pour une durée initiale de six mois afin de faire remonter les cours, mais les compagnies opérant aux Etats-Unis ne sont pas tenues par ces accords.

Les analystes essayaient mercredi d'évaluer l'impact que pourrait avoir la réforme fiscale annoncée par le président américain, Donald Trump, qui prévoit notamment un abaissement du taux d'imposition des sociétés de 35 à 15%.

"Le marché va aussi continuer à soupeser les chances d'une prolongation au second semestre des limites de production de l'OPEP et de ses partenaires", a estimé Tim Evans, de Citi, dans une note.

(c) AFP

Commenter Le pétrole proche de l'équilibre, aidé par les stocks de brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite