Menu
RSS
A+ A A-

Corruption: Eni "serein" face aux enquêtes au Nigeria

prix du petrole romeRome: Le groupe énergétique italien Eni est "serein" face aux enquêtes de corruption concernant l'acquisition d'un bloc pétrolier au Nigéria, impliquant également le groupe pétrolier Shell, a assuré jeudi à Rome sa présidente Emma Marcegaglia.
Des audits internes ont été menés, avec l'aide de consultants externes "indépendants", et rien de compromettant n'a pu être trouvé, y compris après l'examen de documents fournis par la justice. Donc, "le groupe est serein et a la plus grande confiance dans le management" de l'entreprise, a déclaré Mme Marcegaglia, devant l'assemblée générale des actionnaires du groupe.

"En 25 ans, Eni n'a jamais été condamné pour quoique ce soit, pas même en première instance pour fraude ou corruption", a encore dit la présidente du groupe italien. Elle a également assuré que le groupe coopérait "pleinement" avec les autorités judiciaires dans lesquelles il a "totalement confiance".

L'ONG Global Witness et Finance Uncovered ont publié lundi un rapport accablant contre les groupes pétroliers Eni et Shell, accusant ce dernier d'avoir "su" que l'argent versé pour l'acquisition d'un gros contrat pétrolier n'irait pas au gouvernement nigérian, mais à des individus.

L'affaire remonte à 2011, avec l'arrivée au pouvoir au Nigeria de Goodluck Jonathan, qui reprend les négociations pour vendre un bloc de pétrole off-shore extrêmement convoité, OPL 245, d'une capacité de production de plus de neuf milliards de barils (soit une valeur de 500 milliards d'euros environ au prix actuel du baril).

OPL 245 était alors aux mains de l'ancien ministre du Pétrole sous le régime du dictateur Sani Abacha, Dan Etete, qui se l'était attribué à lui-même dans le plus grand secret, en le vendant à la société Malabu Oil & Gas, dont il était le seul actionnaire.

"En 2011, (le Britannique) Shell et la société italienne Eni ont payé 1,1 milliard de dollars dans un contrat douteux pour acquérir ce bloc particulièrement lucratif", explique le rapport, faisant référence à une affaire sur laquelle se penche également la justice italienne.

Le directeur général d'Eni, Claudio Descalzi, a toujours affirmé que son groupe n'avait "rien fait d'illégal", assurant que "Eni et Shell ont payé le gouvernement nigérian, et n'ont pas été impliqués dans la décision du gouvernement sur la manière d'utiliser cet argent".

(c) AFP

Commenter Corruption: Eni "serein" face aux enquêtes au Nigeria


Le pétrole au Nigéria


samedi 12 août 2017

Nigeria: des centaines de manifestants contre le géant pétro…

Warri (nigeria): Des centaines de manifestants occupaient samedi une station pétrolière du géant anglo-néerlandais Shell, dans le sud-est du Nigeria, qu'ils avaient...

mercredi 26 juillet 2017

Nigeria: une dizaine de membres d'une mission d'exploration …

Kano (nigeria): Une dizaine de membres d'une équipe d'exploration pétrolière ont été enlevés dans le nord-est du Nigeria lors d'une embuscade attribuée...

vendredi 21 juillet 2017

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

mardi 15 août 2017 à 15:42

Le pétrole ouvre en baisse à New York, les craintes sur la L…

New York: Les cours pétroliers ont ouvert en baisse mardi à New York, poursuivant leur net recul de la veille au moment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite