Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: Cenovus achète des actifs de ConocoPhillips pour 17,7 mds CAD

prix du petrole MontréalMontréal: Le pétrolier canadien Cenovus va acheter pour 17,7 milliards de dollars canadiens (12,3 milliards d'euros) la quasi totalité des actifs de la compagnie américaine ConocoPhillips dans les mines de sables bitumineux, ont annoncé mercredi les deux sociétés.
Cenovus va récupérer notamment les 50% de la participation de ConocoPhillips dans FCCL Foster Creek Christina Lake (FCCL), une coentreprise entre les deux pétroliers spécialisée dans l'extraction de pétrole à partir des sables bitumineux au nord de Fort McMurray, en Alberta (ouest).

De plus Cenovus va acquérir la majorité des actifs de ConocoPhillips dans le projet Deep Basin, à cheval sur les provinces canadiennes de l'Alberta et de Colombie-Britannique, a indiqué Cenovus dans son communiqué.

Le pétrolier canadien a indiqué que ces actifs avaient une production moyenne de 298.000 barils d'équivalent pétrole par jour (bep/j) en 2017. Avec cette acquisition, Cenovus va pratiquement doubler sa production à environ 588.000 bep/j pour l'année en cours et doubler aussi ses réserves estimées.

Cenovus va payer en numéraire 14,1 milliards de dollars canadiens. En solde de la transaction, le pétrolier va donner 208 millions de ses actions à ConocoPhillips.

Le financement est assuré en partie par une ligne de crédits et par la cession d'actifs, comme notamment Pelican Lake et Suffield, dont la production a été en moyenne de 47.600 bep/j en 2016, dont la moitié en pétrole brut et le reste en gaz naturel.

Après cette cession, qui devrait être effective dans la deuxième moitié de l'année, ConocoPhillips reste toutefois engagé dans les sables bitumineux canadiens avec sa participation de 50%, aux côtés du Français Total, dans la mine de Surmont oil, ainsi que ses terrains de Blueberry-Montney dont il est l'exploitant unique.

La cession de FCCL et de Deep basin "aura un impact immédiat et significatif sur la valeur du groupe" ConocoPhillips, a estimé son PDG Ryan Lance.

Le pétrolier américain va réduire de 20 milliards de dollars son endettement et doubler son programme de rachat d'actions pour un montant de 6 millions de dollars américains (USD), a-t-il ajouté dans un communiqué.

Ce désengagement partiel de ConocoPhillips des bassins des sables pétrolifères canadiens s'explique par la faiblesse persistante des cours du pétrole, qui obère la rentabilité des compagnies en raison de coûts d'exploitation plus importants pour traiter un pétrole lourd.

D'autres pétroliers ont préféré également réduire la voilure ou même sortir totalement.

Début mars, le pétrolier néerlando-britannique Royal Dutch Shell qui a cédé pour 8,5 milliards de dollars deux projets de sables bitumineux, Athabasca et Peace River, au groupe Canadien Natural Resources.

En décembre, le pétrolier norvégien Statoil avait formalisé son retrait total des sables bitumineux en cédant Kai Kos Dehseh (KKD) dans l'Alberta au canadien Athabasca Oil.

Le géant pétrolier américain ExxonMobil, en raison de la chute des cours du brut, a lui réévalué en février ses réserves mondiales en supprimant l'intégralité des 3,5 milliards de barils estimés dans les sables bitumeux de Kearl.

(c) AFP

Commenter Pétrole: Cenovus achète des actifs de ConocoPhillips pour 17,7 mds CAD


Le pétrole au Canada / Québec


vendredi 28 juillet 2017

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

mardi 13 juin 2017

Pied-de-nez des pétroliers canadiens à Justin Trudeau

Montréal: Les compagnies pétrolières ont prévu mardi d'augmenter fortement leur production au Canada, véritable pied-de-nez au Premier ministre Justin Trudeau qui a...

mardi 13 juin 2017

Canada: production de pétrole en hausse de 32% d'ici 2030

Montréal: La production canadienne de pétrole devrait être de 5,1 millions de barils par jour d'ici 2030, soit 32% de plus que...


- Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

L'oléoduc Keystone XL pour sortir le pétrole du Canada vers les Etats-Uni…

vendredi 24 mars 2017

Washington: En donnant son feu vert à la construction de l'oléoduc Keystone XL, le président Donald Trump ouvre les vannes à l'approvisionnement du pétrole canadien, extrait des sables bitumineux de l'Alberta (ouest).

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite