Menu
RSS
A+ A A-

Services pétroliers: John Wood veut acquérir Amec Foster pour 2,5 mds EUR

prix du petrole LondresLondres: Le groupe britannique de services pétroliers John Wood s'apprête à acquérir son concurrent et compatriote Amec Foster Wheeler, une transaction acceptée par ce dernier qui le valoriserait à hauteur de 2,5 milliards d'euros, selon un communiqué commun publié lundi.
Les conseils d'administration de John Wood Group et d'Amec Foster Wheeler ont annoncé s'être entendus sur une offre du premier sur le second, entièrement réalisée sous la forme d'un échange d'action.

Les actionnaires d'Amec Foster recevraient chacun 0,75 action du nouveau groupe John Wood pour chacun de leur titre Amec Foster, ce qui valoriserait le capital de ce dernier à 2,2 milliards de livres (2,5 milliards d'euros).

Cette offre, qui doit être encore votée par la majorité des actionnaires de John Wood et par 75% des actionnaires d'Amec Foster, représente une prime de 28,7% par rapport à la valeur moyenne de l'action Amec Foster lors des 30 jours de cotation précédent le 10 mars.

Le titre Amec Foster s'envolait de 14,68% à 561 pence à la Bourse de Londres lundi vers 11H30 GMT, tandis que l'action John Wood montait de 4,12% à 783 pence dans le même temps.

En acquérant Amec Foster, John Wood va élargir sa présence au-delà des seuls services pétroliers, pour embrasser les activités de sa cible dans la chimie, les énergies renouvelables, l'industrie et les mines.

Créé en 2014 lorsque le britannique Amec avait acquis l'américain Foster Wheeler pour 3,3 milliards de dollars, Amec Foster Wheeler connaît des temps difficiles au moment où les prix du pétrole peinent à franchement remonter, poussant les majors donneuses d'ordre à réduire leurs investissements.

Lundi, Amec Foster a publié un rapport d'activité faisant état d'une chute de 8% de son chiffre d'affaires 2016 à périmètre constant, à 5,44 milliards de livres (6,2 milliards d'euros) et de 15% de son bénéfice opérationnel, à 318 millions de livres (362 millions d'euros).

Il a prévenu en outre que ses revenus tirés du pétrole et du gaz diminueraient encore en 2017. Il a précisé avoir suspendu, du fait de l'offre proposée par John Wood, un projet d'augmentation de capital de 500 millions de livres qu'il s'apprêtait à déposer.

L'an passé, John Wood a lui aussi souffert de la faiblesse du pétrole, son chiffre d'affaires baissant de 15,7% à quelque 5 milliards de dollars (4,7 milliards de livres), tandis que son bénéfice brut d'exploitation (Ebita) chutait de 23% à 363 millions de dollars.

L'acquéreur et sa cible emploient respectivement quelque 28.000 et 34.000 personnes dans le monde. Le conseil d'administration de John Wood a prévenu qu'une "restructuration" serait mise en oeuvre après l'acquisition, afin d'atteindre un objectif de réduction de coût de 110 millions de livres par an.

(c) AFP

Commenter Services pétroliers: John Wood veut acquérir Amec Foster pour 2,5 mds EUR


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite