Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole chute au plus bas de 2017 après un bond des stocks aux USA

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi au plus bas de l'année, sous le coup de chiffres hebdomadaires franchement défavorables sur l'offre américaine, les stocks de brut ayant bondi tandis que la production a poursuivi sa reprise.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a perdu 2,86 dollars à 50,28 dollars sur le contrat pour livraison en avril au New York Mercantile Exchange (Nymex), soit la première fois qu'un cours de référence finit aussi bas depuis décembre.

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a cédé 2,81 dollars à 53,11 dollars sur le contrat pour livraison en mai à l'Intercontinental Exchange, finissant là aussi au plus bas de 2017.

"C'est un raz de marée sur le pétrole !", s'est exclamé Phil Flynn, de Price Futures Group. "Les investisseurs s'affolent parce que l'on a annoncé une très forte hausse (...) des réserves américaines."

Depuis plusieurs séances, les observateurs soulignaient que le marché courait le risque d'un brusque mouvement face au niveau très élevé de positions spéculatives et le département de l'Energie (DoE) en a donné l'occasion mercredi.

Dans ses chiffres hebdomadaires, le DoE a annoncé un bond d'environ huit millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis, alors que cela fait déjà plusieurs semaines qu'ils s'inscrivent à des niveaux sans précédent.

"Les investisseurs sont nerveux parce que l'on ne comprend pas d'où vient tout ce pétrole", a reconnu M. Flynn, apportant pourtant lui-même un élément de réponse: la production américaine, "revenue à son niveau d'il y a un an".

De fait, la production a encore avancé, selon les chiffres du DoE, alimentant les craintes d'une reprise durable et marquée de l'activité des compagnies américaines, notamment dans l'exploitation du pétrole de schiste.

Seul élément favorable de ce rapport, "les réserves de produits ont enregistré des baisses encourageantes, car elles laissent croire à une meilleure demande", a écrit Tim Evans de Citi.

Les stocks d'essence, surtout, ont chuté, mais les cours de ce produit pétrolier n'en ont profité qu'un bref moment avant de sembler entraînés par la chute des prix du brut.


L'Iran casse ses prix


Dans l'ensemble, la situation américaine semble donc défavorable et "diminue la confiance dans la capacité de l'accord de limitation de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à mettre un terme à l'excès d'offre", a commenté Jasper Lawler de London Capital Group.

Les membres du cartel participent depuis le début de l'année à des accords de baisses de production et cette idée a largement contribué à soutenir le marché, même si les observateurs restent prudents sur leur bonne mise en oeuvre.

Elément d'inquiétude, "l'Iran a abaissé hier soir le prix de vente de son pétrole", a rapporté Bob Yawger, de Mizuho Securities. "C'est bizarre de voir des membres de l'OPEP abaisser leurs prix... Alors que c'est leur production qu'ils doivent réduire."

L'Iran est certes exempté de réduire sa production, comme il vient de faire son retour sur les marchés mondiaux à la suite de la levée de sanctions internationales, mais il est tout de même tenu à des quotas.

Dernier facteur négatif mercredi, les analystes remarquaient que le dollar continuait à se renforcer, après un bon indicateur sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis, ce qui est susceptible de freiner le marché pétrolier car il est libellé en monnaie américaine.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute au plus bas de 2017 après un bond des stocks aux USA

Commentaires   

+1 #1 NABAN 08-03-2017 23:04
Voilà une très très bonne nouvelle, et cela torpille ceux qui spéculaient du pétrole brut à la hausse!!!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite