Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule après la baisse de la prévision de croissance chinoise

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par la baisse des prévisions de la croissance chinoise, les productions russe et libyenne attirant par ailleurs l'intérêt des analystes.
Vers 11H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 55,57 dollars sur l'Intercontinental Ex change (ICE) de Londres, en baisse de 33 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'avril cédait 33 cents à 53,00 dollars.

Les cours de l'or noir commençaient la semaine en baisse, effaçant une partie de leurs gains de vendredi.

"Des acteurs du marché pointent du doigt la baisse des prévisions de croissance de la Chine. D'autres soulignent que la Russie ne diminue pas sa production aussi vite qu'elle l'avait promis", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

"On attend une croissance d'environ 6,5%, même si nous nous efforcerons de faire mieux", a déclaré dimanche le Premier ministre Li Keqiang devant les près de 3.000 membres du Parlement chinois.

Quant à la Russie, "Selon le ministre de l'Energie, la production a atteint 11,11 millions de barils par jour (mbj) en février, soit son niveau de janvier", ont noté les analystes de Commerzbank.

La Russie s'était engagée aux côtés de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres grands producteurs à abaisser sa production sur les six premiers mois de 2017, mais de nombreux pays ne respectent pas ces promesses.

Mais certains pays diminuent leur production de manière involontaire.

"Tous les regards sont braqués sur la Libye, dont la production est affectée par des tensions accrues entre groupes armés", a rappelé Naeem Aslam, analyste chez Think Markets.

Les forces de l'homme fort de l'est libyen, Khalifa Haftar, ont perdu un important site pétrolier pris par des groupes islamiques, a annoncé son porte-parole samedi.

"La production du pays aurait diminué de 50.000 barils par jour, ce qui devrait profiter à l'OPEP, surtout que cette production pourrait encore diminuer", a ajouté l'analyste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule après la baisse de la prévision de croissance chinoise

Commentaires   

0 #1 NABAN 06-03-2017 12:10
Les analystes disaient que la baisse de production de brut est assurée à 90 % il y a quelques jours et aujourd'hui, il est dit que beaucoup de pays ne respectent pas le contrat!!! Vous êtes tous une bande de menteurs malhonnêtes!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite