Menu
RSS
A+ A A-

BP veut maintenir sa discipline budgétaire pendant au moins 5 ans

prix du petrole LondresLondres: La major pétrolière BP a annoncé mardi qu'elle comptait maintenir sa discipline budgétaire et rester sourcilleuse sur ses investissements à moyen terme, afin d'ici cinq ans d'être rentable avec un cours du pétrole compris entre 35 et 40 dollars le baril.
La compagnie britannique est repassée de justesse dans le vert en 2016 après avoir sabré dans ses coûts et diminué ses investissements, face à la faiblesse des cours du baril qui sont passés de plus de 100 dollars il y a trois ans à moins de 30 dollars en début d'année dernière.

Les cours sont un peu remontés depuis - entre 50 et 60 dollars -, mais BP a expliqué mardi dans un point stratégique pour les investisseurs qu'il prévoyait de rester très rigoureux pendant les cinq ans à venir, sans tabler sur un franche remontée des cours de l'or noir.

"Nous sommes plus forts et plus concentrés - plus compétitifs", a assuré à Londres son directeur général Bob Dudley, en donnant le coup d'envoi d'une semaine d'explications aux investisseurs qui conduira la direction de BP à Edimbourg (Ecosse), New York, Dallas et Houston (sud des Etats-Unis), Paris et Francfort (Allemagne).

En 2016, la major n'a investi "que" 16 milliards de dollars, contre 24,6 milliards en 2013 à l'époque de l'abondance. Elle veut conserver ce rythme plus restreint de dépenses en capital, qui devraient être comprises entre 15 et 17 milliards de dollars par an jusqu'en 2021, date de fin de ce plan stratégique.

BP a ajouté qu'il resterait aussi très attentif à ses coûts au sens large, rappelant les avoir réduits déjà de 7 milliards de dollars entre 2014 et 2016, y compris en supprimant des emplois et en cédant des activités moins rentables ou non stratégiques.

Combinée à l'entrée en fonction de nouvelles exploitations, cette attention comptable devrait permettre à la major d'être rentable à partir d'un cours du baril compris entre 35 et 40 dollars d'ici à 2021.

Le groupe, qui se présente comme le troisième du monde en termes de production de pétrole derrière Exxon et Shell, a souligné qu'il allait lancer l'exploitation de sept nouveaux projets cette année dans diverses régions du monde, avec neuf projets supplémentaires dans les tuyaux pour la période comprise entre 2018 et 2021.

Fort de ces nouveaux gisements, BP compte élever de 5% en moyenne sa production de brut par an ces cinq années, pour culminer à quelque 4 millions de baril équivalent pétrole par jour produits en 2021 - en comptant la part de 19,75% détenue par BP dans le géant russe Rosneft.

(c) AFP

Commenter BP veut maintenir sa discipline budgétaire pendant au moins 5 ans


La Compagnie pétrolière britannique BP

BP et ses actionnaires profitent de la remontée des cours du pétrole

mardi 31 octobre 2017

Londres: Le géant pétrolier BP a annoncé mardi une franche hausse de ses bénéfices au troisième trimestre, dopés par le lancement de plusieurs projets de production et par la remontée des cours du pétrole.

Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite