Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en nette baisse, retour des craintes sur les stocks

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse lundi, le retour des inquiétudes sur les stocks aux Etats-Unis venant s'ajouter aux craintes concernant la production américaine.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a perdu 93 cents à 52,93 dollars sur le contrat pour livraison en mars en New York Mercantile Exchange (Nymex).

Comme depuis trois semaines, l'approche de la publication mercredi des données hebdomadaires sur les réserves américaines de pétrole a pesé dès le début de la semaine.

"Il est bien possible que l'on arrive à un plus haut de tous les temps", a estimé Bob Yawger de Mizuho Securities USA, relevant que les stocks de brut étaient déjà des niveaux élevés.

"Les raffineries vont moins tourner parce que personne n'a besoin d'essence pour l'instant et parce que personne n'a besoin de fioul de chauffage car on en a beaucoup en stock", a-t-il expliqué.

Comme d'habitude, le département américain de l'Energie (DoE) publiera ses chiffres hebdomadaires mercredi, mais les acteurs de marché regarderont dès mardi soir les estimations de la fédération privée American Petroleum Institute pour y déceler de premières indications.

En plus de cela, "il y a une certaine pression qui arrive sur le marché avec la hausse du nombre de puits aux Etats-Unis et l'anticipation d'un afflux de pétrole sur le marché", a ajouté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Le nombre de puits de forage en activité aux Etats-Unis, un indicateur avancé des extractions, a encore augmenté la semaine précédente, selon le décompte hebdomadaire publié vendredi par le groupe privé Baker Hughes.

La production américaine a tendance à se redresser depuis fin septembre car les coûteuses extractions de pétrole de schiste redeviennent rentables avec la hausse du prix du baril.

Focalisé par la production et les réserves américaines, le marché n'a semblé faire que peu de cas des nouvelles émanant l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Le cartel a pompé 890.000 barils par jour de moins en janvier, premier mois d'application d'un accord de réduction de sa production, a indiqué lundi le l'OPEP citant des sources secondaires.

Si cela est plutôt perçu comme allant dans le bon sens par rapport à la réduction de 1,2 millions de barils sur laquelle l'OPEP avait réussi à se mettre d'accord, des indices en ce sens avait permis aux investisseurs de l'anticiper.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en nette baisse, retour des craintes sur les stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite