Menu
RSS

Pétrole et gaz: les fusions-acquisitions devraient rester dyanmiques en 2017 (étude)

prix du petrole ParisParis: Les fusions et acquisitions devraient rester dynamiques cette année dans le secteur du pétrole et du gaz après une année 2016 marquée par une hausse de 16% des transactions, à 395 milliards de dollars, selon une étude d'EY publiée mardi.
L'étude du cabinet de conseil estime que la crise du secteur pétrogazier "a probablement touché son point bas en 2016", avec un prix du baril de brut avoisinant les 30 dollars avant une remontée amorcée à l'automne grâce à un accord de limitation de la production mondiale pour réduire son excédent.

"Les actions de l'OPEP sur la dernière partie de l'année ont fait remonter le prix du baril de brut au-dessus des 50 dollars, ce qui a eu pour effet d'améliorer les perspectives à moyen terme en ce qui concerne les prix. Les fusions et acquisitions ont donc fortement augmenté fin 2016. Cette tendance devrait se poursuivre en 2017", a commenté Michael Lafarge, expert pétrole et gaz chez EY, dans un communiqué.

L'an dernier, la valeur totale des transactions s'est élevée à 395 milliards de dollars, contre 340 milliards en 2015, grâce à une augmentation de 28% (à 59) du nombre des grosses opérations supérieures à un milliard de dollars, et ce malgré une baisse globale de 27% du volume des transactions sur un an.

Dans l'exploration-production (amont), le montant des transactions s'est replié de 14% à 130 milliards de dollars pour un total de 1.024 transactions (-31%). A l'inverse, le midstream (transport, stockage, vente en gros), l'aval (raffinage, distribution) et les services pétroliers ont vu la valeur totale des transactions fortement progresser, malgré un repli du nombre de transactions.

Ainsi, le rapprochement du français Technip avec l'américain FMC Technologies et celui des américains Baker Hughes avec la branche de services pétroliers et gaziers de General Electric (GE) ont permis au secteur parapétrolier d'enregistrer un record de 53 milliards de dollars de transactions l'an dernier (+106%).

(c) AFP

Commenter Pétrole et gaz: les fusions-acquisitions devraient rester dyanmiques en 2017 (étude)

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 29 juin 2017 à 07:15

Le pétrole poursuit sa timide remontée en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de remonter en Asie jeudi, profitant de l'annonce d'une baisse de la production américaine de brut.

mercredi 28 juin 2017 à 21:03

Le pétrole profite d'une baisse de la production aux Etats-U…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mercredi, le marché accueillant positivement l'annonce d'une baisse de...

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite