Menu
RSS
A+ A A-

ExxonMobil plombé par des dépréciations d'actifs

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière ExxonMobil, dont l'ancien PDG va devenir le nouveau chef de la diplomatie américaine, a annoncé mardi un plongeon de ses bénéfices 2016 dû à des dépréciations d'actifs et au prix bas continu de l'or noir.
Le résultat net a chuté l'an dernier de 51,4% à 7,84 milliards de dollars, dont 1,68 milliard (-39,57% sur un an) au quatrième trimestre, pour des revenus annuels de 226,09 milliards (-15,9%) et trimestriels de 61 milliards (+2,02%). Les marchés financiers tablaient sur un chiffre d'affaires annuel de 230,92 milliards de dollars et trimestriel de 62,28 milliards.

Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, est ressorti, lui, à 1,88 dollar sur l'ensemble de l'exercice et à 0,41 dollar pour les trois derniers mois, contre 2,19 dollars et 0,70 dollar anticipés respectivement.

Le groupe texan a pâti d'une charge de 2 milliards de dollars due à des dépréciations d'actifs, notamment d'un gisement gazier aux Etats-Unis, ce qu'a tenu à souligner Darren Woods, le nouveau PDG ayant succédé à Rex Tillerson.

"Les résultats financiers pour l'année ont été impactés négativement par le déclin prolongé des prix des matières premières et la charge de dépréciations d'actifs", a déclaré M. Woods, cité dans le communiqué.

Il a affirmé qu'Exxon était en train d'étoffer son portefeuille d'exploration après de nouvelles découvertes de champs d'hydrocarbures en Guyane, au Nigeria et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

A Wall Street, le titre gagnait 0,16% à 85 dollars vers 13H40 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

En 2016, la major pétrolière a appliqué la même recette que celle en place depuis la chute des prix du pétrole en 2014 même si les cours du brut se sont stabilisés récemment autour de 50 dollars le baril.

L'enveloppe affectée au développement des activités de forage, de plateformes, de terminaux et de gisements pétroliers et gaziers a diminué de 37,83% à 19,30 milliards de dollars l'an dernier.

En conséquence, la production de pétrole et de gaz a baissé "légèrement", à 4,1 millions de barils équivalent pétrole par jour.

L'activité lucrative de production et exploration pétrolière et gazière (amont) a enregistré un bénéfice de 196 millions de dollars, contre 4,9 milliards en 2015. Si on exclut la charge liée aux dépréciations d'actifs, le bénéfice n'a reculé que de 55%.

ExxonMobil n'a pas beaucoup profité de son modèle économique, qui le place à tous les échelons de l'industrie pétrolière: de l'exploration à la vente au consommateur via les stations-service notamment.

Les activités de raffinage (aval) ont certes enregistré un bénéfice de 4,2 milliards de dollars, mais celui-ci a fondu de 2,4 milliards en un an, tandis que le résultat net de la chimie a progressé de 197 millions de dollars à 4,6 milliards de dollars.

Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui bénéficie aux raffineurs. Toutefois les marges dans cette activité ont fortement baissé ces derniers mois avec un léger redressement des cours du pétrole qui s'échangent actuellement aux alentours de 40 dollars le baril.

(c) AFP

Commenter ExxonMobil plombé par des dépréciations d'actifs


La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

ExxonMobil et la Russie règlent à l'amiable un différend fiscal

jeudi 14 septembre 2017

Moscou: Le géant américain des hydrocarbures ExxonMobil et le gouvernement russe ont signé un accord à l'amiable soldant un différend fiscal de plus de 600 millions de dollars, a annoncé jeudi le ministère russe des Finances.

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite