Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: Shell va vendre pour 3,8 mds USD d'actifs en mer du Nord

prix du petrole LondresLondres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé mardi la vente d'actifs en mer du Nord britannique à l'entreprise d'investissement Chrysaor, pour un total maximal de 3,8 milliards de dollars, réduisant de plus de moitié sa production dans la région.
Shell a expliqué dans un communiqué qu'il allait céder la totalité de sa participation dans neuf champs d'hydrocarbures (Buzzard, Beryl, Bressay, Elgin-Franklin, J-Block, Greater Armada cluster, Everest, Lomond et Erskine), et une partie de sa propriété dans un dixième (Schiehallion).

Le montant entendu entre les deux parties comprend une somme de base de 3 milliards de dollars, à laquelle s'ajoutent jusqu'à 600 millions entre 2018 et 2021 en fonction de l'évolution des cours et 180 millions supplémentaires en cas de découvertes de gisements.

Le coût total futur associé au démantèlement de ces champs est évalué à 3,9 milliards de dollars. Shell assumera un milliard de dollars de ces coûts à l'avenir, le reste passant à la charge de Chrysaor.

Shell a précisé espérer que l'accord soit validé au cours du second semestre 2017.

Environ 400 employés de Shell passeront sous pavillon Chrysaor lorsque la transaction aura été bouclée.

La part de Shell dans la production totale de ces différents champs a représenté 115.000 barils équivalent pétrole (bep) par jour en 2016, sur un total de 211.000 bep par jour produits par la major pétrolière en mer du Nord britannique. Le géant anglo-néerlandais va donc céder l'équivalent de 54,5% de sa production dans cette région mature.

Il a toutefois assuré qu'il conserverait "une présence importante, plus concentrée et renforcée en mer du Nord britannique, avec le re-développement du champ Schiehallion et le lancement attendu du projet Clair Ridge".

Le directeur financier du groupe, Simon Henry, a rappelé que cette vente s'inscrivait dans un large programme de cession d'actifs totalisant 30 milliards de dollars, déjà annoncé notamment dans le Golfe du Mexique américain et au Canada. Comme les autres majors mondiales, Shell a réduit la voilure en raison de la chute des cours du pétrole depuis le courant 2014.

"C'est aussi en ligne avec la stratégie de Shell de valoriser et de simplifier notre portefeuille après l'acquisition de BG", a ajouté M. Henry.

Shell a bouclé en février 2016 l'achat du groupe d'hydrocarbures britanniques BG pour 47 milliards de livres (55 milliards d'euros au taux de change actuel), afin notamment de se renforcer dans le gaz naturel liquéfié (GNL). Mais il n'avait pas fait mystère de son intention de céder un certain nombre d'activités de l'ex-BG jugées non prioritaires.


(c) AFP

Commenter Pétrole: Shell va vendre pour 3,8 mds USD d'actifs en mer du Nord


La Compagnie pétrolière Shell

Amnesty dénonce l'implication de Shell dans des crimes au Nigeria

mardi 28 novembre 2017

lagos: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a une lourde responsabilité dans des exactions commises dans les années 1990 à l'encontre des populations du sud-est du Nigeria, immense zone d'extraction de l'or noir, a dénoncé mardi Amnesty International.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite