Menu
RSS
A+ A A-

BP prévoit un ralentissement de la croissance de la demande de pétrole

prix du petrole LondresLondres: La demande mondiale de pétrole devrait continuer de croître, mais à un rythme de plus en plus modéré dans les vingt prochaines années, a estimé le géant britannique du pétrole BP dans un rapport publié mardi.
"Nous prévoyons une croissance annuelle moyenne de la demande de pétrole de 0,7% jusqu'en 2035, mais avec une diminution étalée au fil des années", explique le groupe dans un communiqué.

"Il est possible qu'à partir de 2030, la demande ne provienne plus de l'essence que nous mettons dans nos voitures, nos camions et nos avions, mais de la fabrication de tissus ou de plastiques, ce qui est un changement majeur", a commenté Spencer Dale, en charge des prévisions de BP.

A titre de comparaison, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait prévu fin 2016 que la croissance de la demande de pétrole serait en moyenne de 0,4% par an sur la période 2014-2040.

Selon les prévisions du groupe, si les énergies fossiles devraient toujours représenter plus de 75% de la consommation d'énergie en 2035, contre 86% en 2015, la croissance de la demande en gaz sera nettement plus marquée que celle du pétrole et du charbon.

Cette croissance de la consommation de gaz, de 1,6% par an, sera rendue possible par la production de gaz de shiste, qui représentera deux tiers de la croissance des réserves de gaz.

A plus court terme, le PDG de BP, Bob Dudley, s'est montré particulièrement pessimiste à l'occasion de la présentation du rapport pour les perspectives du marché du pétrole en 2017.

"L'année qui commence sera aussi difficile que la dernière", a-t-il prévenu, rappelant que les réserves de pétrole restaient très élevées à travers le monde.

Les prix du pétrole, qui s'étaient effondrés depuis 2014 avec une surabondance de l'offre, ont chuté en janvier 2016 à moins de 30 dollars le baril et à leur plus bas depuis mai 2003, avant de remonter au fil de l'année.

Les cours évoluent désormais au-dessus de 50 dollars, grâce à l'accord annoncé récemment par l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses partenaires sur une réduction de leur production.

(c) AFP

Commenter BP prévoit un ralentissement de la croissance de la demande de pétrole

Commentaires   

0 #1 NABAN 25-01-2017 17:36
Bonsoir, les pauvres pétroliers!!!!


La Compagnie pétrolière britannique BP

BP et ses actionnaires profitent de la remontée des cours du pétrole

mardi 31 octobre 2017

Londres: Le géant pétrolier BP a annoncé mardi une franche hausse de ses bénéfices au troisième trimestre, dopés par le lancement de plusieurs projets de production et par la remontée des cours du pétrole.

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite