Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu, le marché continuant à tâtonner

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement avancé mardi et poursuivaient ainsi une évolution en dents de scie, entre des signes de baisse de l'offre chez plusieurs pays producteurs et la crainte d'une reprise de la production aux Etats-Unis.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a monté de 43 cents à 53,18 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a avancé de cents à 55,44 dollars sur le contrat pour livraison en mars à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Il ne s'est pas passé grand-chose", a reconnu Bart Melek, de TD Securities. "Le marché est en train d'envisager l'idée que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) va respecter ses engagements sur une baisse de sa production et que le marché va se rééquilibrer au fur et à mesure de 2017."

L'OPEP a annoncé fin 2016 des accords de réduction de l'offre, non seulement en son sein mais avec d'autres pays comme la Russie, sont entrés en vigueur début janvier.

Parmi les derniers éléments encourageants en date, l'Irak, deuxième producteur du cartel après l'Arabie saoudite, a annoncé en début de semaine qu'il avait déjà abaissé sa production de 180.000 barils par jour (bj).

"Les baisses de la production effectuées en janvier par l'OPEP, ainsi que les producteurs impliqués hors de l'OPEP, sont le principal facteur de soutien aux cours", a écrit Tim Evans, de Citi.

Il remarquait pour autant que les volumes d'échanges étaient limités, ce qui laisse penser que le marché est surtout attentiste.


- Chiffres attendus aux USA

"On continue à fluctuer dans la fourchette des dernières semaines", la hausse de mardi intervenant après une petite baisse lundi, a renchéri Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Les investisseurs ont du mal à se laisser totalement aller à l'enthousiasme car les cours ont déjà nettement monté fin 2016 à la suite de l'annonce des accords de baisses d'offre, et, surtout, parce que ces pactes laissent de la marge à un rebond de la production aux Etats-Unis, grand absent des négociations.

A ce titre, "on surveille comment se passe la présidence Trump et on attend de voir si la production et la demande américaine vont augmenter", a prévenu M. Larry.

M. Trump s'est engagé à alléger les régulations sur le secteur de l'énergie et a relancé mardi deux projets d'oléoducs controversés qui pourraient soutenir l'activité dans le secteur.

"Les données sur le pétrole américain vont aussi être une préoccupation à court terme (...) avec la publication mercredi à 15H30 GMT des chiffres hebdomadaires du département de l'Energie (DoE)", a conclu M. Evans.

Selon les estimations d'analystes compilées par Bloomberg, les réserves sont attendues en hausse de 2,5 millions de barils de brut pour la semaine achevée le 20 janvier, celles d'essence en hausse d'un million de barils et celles de produits distillés en baisse d'un million de barils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu, le marché continuant à tâtonner


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite