Menu
RSS
A+ A A-

Rosneft prévoit une hausse de près de 50% de ses investissements en 2017

prix du petrole MoscouMoscou: Le géant russe du pétrole Rosneft prévoit d'augmenter de près de 50% le montant de ses investissements en roubles cette année pour lancer de nouveaux gisements, après avoir atteint une production record l'an dernier, a indiqué lundi son patron Igor Setchine.
Le groupe contrôlé par l'Etat russe prévoit des investissements de 1.100 milliards de roubles en 2017, soit 17,2 milliards d'euros au cours actuel, contre 750 milliards de roubles (11,8 milliards d'euros) en 2016, puis de 1.300 milliards de roubles (20,4 milliards d'euros) en 2018, a déclaré M. Setchine lors d'une rencontre avec le président Vladimir Poutine retransmise à la télévision.

"Une attention particulière sera portée à la mise en exploitation de nouveaux gisements", a-t-il expliqué.

Il a précisé que la production d'hydrocarbures du groupe avait atteint un niveau record pendant l'année 2016 malgré "une grande volatilité sur le marché des hydrocarbures", à 265 millions de tonnes équivalent pétrole (soit plus de 5 millions de barils par jour), dont 210 millions de tonnes de pétrole et 67 milliards de m3 de gaz.

Il n'a pas précisé quel était le niveau actuel de production du groupe après l'accord entre la Russie et autres grands pays exportateurs de pétrole pour réduire l'offre et soutenir les prix.

En 2016, les investissements ont porté "essentiellement sur l'intensification du forage en Sibérie Occidentale et pour les nouveaux projets" avec au total 1.300 puits mis en service, soit 43% de plus qu'un an plus tôt et un nombre record, a souligné Igor Setchine, un proche du président russe.

Ces activités ont permis d'augmenter les réserves du groupe de 290 millions de tonnes, selon lui.

Après avoir grossi en avalant les ruines du groupe Ioukos de l'opposant Mikhaïl Khodorkovski démantelé par la justice au début des années 2000, Rosneft a connu en 15 ans une croissance considérable de manière parfois controversée.

L'an dernier, il a pris le contrôle de son concurrent Bachneft, sixième producteur russe d'hydrocarbures privatisé par l'Etat à la suite d'une procédure judiciaire visant son ex-propriétaire.

Malgré les sanctions le visant à cause de la crise ukrainienne, il a aussi vu l'arrivée à son capital fin 2016 d'un consortium comprenant un fonds souverain du Qatar et le négociant en matières premières Glencore par une opération de privatisation très opaque.

(c) AFP

Commenter Rosneft prévoit une hausse de près de 50% de ses investissements en 2017


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite