Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, le nombre de puits américains au plus haut depuis fin 2015

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, la hausse des extractions américaines contrebalançant les annonces des pays engagés par l'accord de limitation de la production, qui disent avoir tenu leurs promesses.
Vers 11H40 GMT (12H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 54,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 56 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de mars, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, reculait de 68 cents à 52,54 dollars.

Les cours de l'or noir reculaient lundi alors que les données publiées vendredi après la clôture européenne par Baker Hughes font état d'une hausse du nombre de puits actifs aux Etats-Unis.

"Les ministres de l'Energie des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ont tenté de minimiser l'importance de la production américaine, ce qui peut être interprété comme un signe d'impuissance de leur part", ont estimé les analystes de JBC Energy.

Selon les données publiées par le groupe privé Baker Hughes, le nombre de puits actifs a augmenté de 29 la semaine dernière, les amenant à leur plus haut niveau depuis fin 2015.

Les producteurs américains profitent de la hausse des prix entamée fin 2016 après que les membres de l'OPEP et leurs partenaires se sont engagés à limiter leur production.

Ce week-end, le comité de surveillance de l'application de l'accord s'est réuni ce week-end à Vienne, où des représentants ont affirmé que les réductions étaient bien respectées et que l'objectif de 1,8 million de barils serait atteint dès février.

Cette annonce n'est donc pas parvenue à faire remonter les prix de l'or noir, qui évoluent entre 53,50 dollars et 58,50 dollars depuis le début de l'année.

"Limiter la production est important pour empêcher les marchés du pétrole de sombrer, mais il faut noter que pour qu'une hausse réelle s'engage, la demande compte aussi. Comme cette dernière stagne actuellement, les investisseurs restent peu convaincus", a expliqué Ipek Ozkardeskaya, de London Capital Group.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, le nombre de puits américains au plus haut depuis fin 2015

Commentaires   

0 #2 Petrolier 23-01-2017 14:32
les consommateurs sont penalise par la sur taxation par vos etats
+1 #1 lopajo 23-01-2017 13:08
Il faudrait definir ce qu'on appelle "l'équilibre" du prix du petrole.
Les petroliers disaient que 52 dollars c'était bien, à 54 ça devrait convenir encore mieux, c'est sur qu'a 100 dollars c'est encore mieux pour eux mais ps pour le consommateur


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

mercredi 13 décembre 2017 à 20:55

Le pétrole plombé par la hausse des stocks d'essence aux Eta…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi, l'annonce d'une hausse hebdomadaire des réserves d'essence et d'une progression...

mercredi 13 décembre 2017 à 18:21

Le pétrole baisse fortement avec la hausse des stocks améric…

Londres: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi en fin d'échanges européens, la hausse hebdomadaire des réserves d'essence des Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite