Menu
RSS
A+ A A-

Les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail après un accord avec la direction

prix du petrole librevilleLibreville: Les salariés de Shell-Gabon, qui avaient entamé une grève le 12 janvier pour obtenir des garanties et des indemnisations sur fonds d'inquiétudes sur la vente d'une partie des actifs de la société, ont repris le travail après un accord avec la direction, a-t-on appris lundi de source syndicale.
"La reprise du travail dans toutes les installations où opère la société Shell-Gabon est effective", après un accord obtenu avec la médiation du gouvernement, a indiqué l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), syndicat qui avait appelé à la grève, cité par la presse gabonaise.

Shell, un des deux opérateurs historiques au Gabon, avec le français Total (qui a absorbé Elf), serait sur le point de céder sa filiale gabonaise, provoquant l'inquiétude de ses 400 salariés.

Shell doit signer courant janvier un accord de vente de ses actifs au Gabon avec le fonds d'investissement américain Carlyle, avait indiqué mi-janvier une source proche du dossier, avançant une transaction d'un montant compris entre 600 millions et un milliard de dollars.

La vente ne porterait que sur les activités "on-shore" (terrestres) de Shell-Gabon qui exploite cinq champs dans la région de Port-Gentil, la capitale économique et pétrolière, avait-on indiqué de même source.

"Nous ne commentons pas les rumeurs des salles de marché, donc nous n'ajouterons rien à cette occasion", avait alors indiqué le groupe Royal Dutch Shell à partir de Londres.

Le groupe français Pérenco était également candidat au rachat des actifs de Shell, présent au Gabon depuis 1960, l'année de l'indépendance.

Le Gabon est le plus petit membre de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP).

Les salariés gabonais s'inquiètent cependant du départ d'une société qui "a créé et promu un environnement de travail d'une qualité exceptionnelle", selon l'Onep.

(c) AFP

Commenter Les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail après un accord avec la direction


La Compagnie pétrolière Shell

Amnesty dénonce l'implication de Shell dans des crimes au Nigeria

mardi 28 novembre 2017

lagos: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a une lourde responsabilité dans des exactions commises dans les années 1990 à l'encontre des populations du sud-est du Nigeria, immense zone d'extraction de l'or noir, a dénoncé mardi Amnesty International.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite