Menu
RSS

Le pétrole recule, l'Iran écoule ses réserves

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole descendaient lundi en cours d'échanges européens alors que des données sur les exportations iraniennes et sur la production américaine montrent déjà qu'il sera difficile de limiter la production mondiale.
Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 56,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de un dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de février reculait de 90 cents à 53,09 dollars.

Les cours de l'or noir, qui avaient légèrement avancé lors de la première semaine d'échanges de 2017, reculaient nettement lundi.

"De nouvelles informations parues ce week-end mettent les prix sous pression. Selon des données de presse, l'Iran commence à écouler ses réserves, et aurait vendu 13 millions de barils conservés sur des navires" en décembre, ont rapporté les analystes de PVM.

Certains pays producteurs, menés par le cartel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), se sont engagés à limiter leurs extractions dans le but de permettre aux marchés de se rééquilibrer et d'écouler des stocks qui s'accumulaient depuis que les prix ont commencé à chuter, en 2014.

L'accord, annoncé fin 2016, a permis aux prix de repasser au dessus des 50 dollars, mais les analystes scrutent désormais les données venues des pays qui se sont engagés à contrôler leur production dès ce mois de janvier.

"L'Iran a affirmé que le pays respecterait l'accord, et limiterait ses exportations de 200.000 barils par jour en janvier", a rappelé Enrico Chiorando, analyste chez Love Energy.

Le pays, dont les exportations ont été fortement perturbées par les sanctions internationales ces dernières années, avait obtenu de l'OPEP un plafonnage de sa production à un niveau plus élevé qu'en novembre 2016, contrairement aux autres pays du cartel.

D'autres pays producteurs inquiétaient les observateurs.

"L'Irak s'est engagé à respecter son quota, mais le gouvernement régional kurde n'a jamais dit qu'il adhérerait à la baisse de 210.000 barils par jour. Nous nous attendons donc à ce que l'Irak produise 50.000 barils par jour de plus qu'annoncé", ont prévenu les analystes de PVM.

Enfin, la production de la Libye et du Nigeria est particulièrement observée, ces deux pays ayant été complètement exemptés d'un plafonnage de leur production en raison des troubles géopolitiques qui affectent leurs extractions.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, l'Iran écoule ses réserves

Commentaires   

+3#1NABAN09-01-2017 12:58
Bonjour, bravo l'Iran et au diable, les membres de l'opep!!!!

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite