Menu
RSS
A+ A A-

USA: le chef de la diplomatie pressenti, Rex Tillerson, coupe tout lien avec ExxonMobil

prix du petrole New YorkNew York: Le secrétaire d'Etat américain désigné Rex Tillerson s'est engagé, s'il est confirmé à son poste, à couper les ponts avec le géant pétrolier américain ExxonMobil, dont il était jusqu'à peu le patron, selon un communiqué de l'entreprise.
Le conseil d'administration d'ExxonMobil a conclu un accord avec Rex W. Tillerson, son ancien président directeur général, prévoyant qu'il rompe tout lien avec l'entreprise afin de répondre aux exigences visant à éviter les conflits d'intérêts avant sa nomination au poste de secrétaire d'Etat, écrit le groupe dans un document diffusé tard mardi soir.

Nommé en décembre par Donald Trump pour diriger la diplomatie américaine, Rex Tillerson a fait toute sa carrière au sein de la major pétrolière avant de prendre sa retraite le 31 décembre à l'âge de 64 ans. Il était PDG depuis 2006 de la multinationale, présente dans une cinquantaine de pays, dont la Russie.

Si sa nomination en tant que secrétaire d'Etat est entérinée, la valeur des plus de deux millions d'actions qu'il devait recevoir au cours des dix prochaines années sera transférée dans un fonds géré par des tiers, détaille l'entreprise.

L'ancien patron d'ExxonMobil s'engage également à ne pas travailler dans l'industrie du pétrole et du gaz au cours des dix années de fonctionnement de ce fonds. Si cette règle était enfreinte, l'argent du fonds serait versé à des associations caritatives.

Il est aussi prévu que Rex Tillerson renonce à plus de 4,1 millions de dollars de primes en espèces qu'il devait recevoir au cours des trois prochaines années ainsi qu'aux avantages dont il devait bénéficier comme ses droits à l'assurance-maladie ou des soutiens administratifs, financiers et fiscaux.

L'accord passé entre ExxonMobil et Rex Tillerson implique que l'entreprise versera au total environ 7 millions de dollars de moins que prévu initialement à son ancien PDG.

Le secrétaire d'Etat désigné s'est par ailleurs engagé auprès de l'administration à vendre les plus de 600.000 actions d'ExxonMobil qu'il détient actuellement.

(c) AFP

Commenter USA: le chef de la diplomatie pressenti, Rex Tillerson, coupe tout lien avec ExxonMobil

Commentaires   

+1 #1 zer 04-01-2017 08:34
Peut-on vraiment croire qu'il n'aura plus de relation avec Exxon Mobil


La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

USA: ExxonMobil va dépolluer des usines après un accord avec la Justice

mardi 31 octobre 2017

Washington: Le géant pétrolier américain ExxonMobil va consacrer 300 millions de dollars à la dépollution de plusieurs de ses raffineries au Texas et en Louisiane dans le cadre d'un règlement à l'amiable conclu avec le département de la Justice, a...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite