Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole termine en légère hausse à New York, marché calme

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse mardi, le marché se montrant calme à l'approche des fêtes de fin d'année et en l'absence de nouvelles majeures spécifiques au brut.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 11 cents à 52,23 dollars sur le contrat pour livraison en janvier au New York Mercantile Exchange (Nymex), dont c'est le dernier jour de cotation.

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a avancé de 43 cents à 55,35 dollars sur le contrat pour livraison en février à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Il ne s'est rien passé", a résumé James Williams de WTRG.

L'approche de la fin de l'année, comme l'expiration de l'actuel contrat de référence de WTI, ont poussé les investisseurs à procéder à quelques ajustements techniques.

Plus généralement, "le renforcement du dollar devrait faire baisser un peu les cours mais la confiance progresse sur le fait que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) va finalement presque respecter ses quotas, au moins en janvier", a expliqué James Williams.

Plusieurs analystes à New York ont fait état d'indications données en sens par les pays producteurs à leurs clients, la réduction de la production devant débuter en janvier.

La décision de l'OPEP de réduire sa production, à laquelle se sont joints ses alliés non membres du cartel, au premier rang desquels la Russie, avait provoqué un bond des cours dans l'espoir d'un rééquilibrage plus rapide du marché avant que la confiance dans le respect de ses promesses ne s'effrite quelque peu.


- Production libyenne

De son côté, le dollar continuait de progresser mardi, certes à un rythme moins rapide, face un panier de six devises matérialisé par le dollar index.

Le billet vert qui évolue à des niveaux les plus hauts en 14 ans, pèse sur les cours car il rend mécaniquement le brut, libellé dans cette monnaie, plus onéreux pour les opérateurs utilisant d'autres devises.

"Je pense qu'il y assez de munitions des deux côtés pour maintenir les prix plus ou moins stables", a jugé John Kilduff de Again Capital.

Dans ce contexte, les doutes sur la capacité de la Libye à relancer massivement et rapidement ses exportations continuaient d'apporter un peu de soutien aux cours.

"La reprise de la production dans l'ouest de la Libye, qui était attendue, semble désormais incertaine. La semaine dernière, les forces gouvernementales et les rebelles qui contrôlent la région semblaient avoir atteint un accord, mais selon certaines sources de presse, cet accord serait tombé à l'eau", ce qui devrait limiter la production du pays, ont commenté les analystes de JBC Energy.

Sur le plan américain les investisseurs s'interrogeaient sur les conséquences que la vague de froid avait pu avoir sur la demande mais aussi sur l'offre.

"Les discussions sur un éventuel déclin des stocks américains de brut la semaine dernière apportent du soutien supplémentaire", aux prix a indiqué Tim Evans de Citi dans une note.

Pour la semaine achevée le 16 décembre, les analystes attendent une baisse des réserves de brut de 2,5 millions de barils, une hausse des stocks d'essence de 1,375 million de barils, et une baisse des réserves de produits distillés de 1,625 million de barils, selon un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

Les chiffres officiels du ministère américain de l'Energie (DoE) seront publiés comme chaque semaine mercredi mais avant cela les investisseurs prendront connaissance des estimations de la fédération privée American Petroleum Institute (API) mardi après la clôture des marchés américains.

(c) AFP

Commenter Le pétrole termine en légère hausse à New York, marché calme

Commentaires   

0 #1 NABAN 20-12-2016 23:27
Bonsoir, tant mieux que le dollar explose, cela coûte plus cher à ces spéculateurs voyous!!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite