Menu
RSS
A+ A A-

Accord de l'Opep pour limiter la production de pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

prix du petrole lagosLagos: Le Nigeria est l'un des trois pays exemptés par l'accord de réduction de la production pétrolière mondiale, engagé mercredi par les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep): en plein marasme économique, le géant ouest-africain veut y voir une lueur d'espoir pour redresser sa croissance.
- Pourquoi cette exemption ?

Le secrétaire d'Etat nigérian pour le pétrole, Emmanuel Ibe Kachikwu, s'est dit reconnaissant envers l'OPEP d'avoir compris que le Nigeria a besoin d'être exempté de cette limitation.

Le Nigeria, la Lybie et l'Iran sont finalement les trois seuls pays à avoir échappé à cette réduction de leur production.

Cela nous donnera du temps pour remettre notre maison en ordre, et pour résoudre la crise dans le Delta du Niger, région de production des hydrocarbures, s'est réjoui M. Kachikwu, représentant du Nigeria à la réunion de Vienne.

Des groupes armés, aux compétences très sophistiquées, ont décidé de mettre l'économie du Nigeria à genoux, en faisant exploser des terminaux et des oléoducs stratégiques depuis le mois de février 2016. Ils réclament une meilleure redistribution des richesses, et plus d'autonomie vis à vis d'Abuja.

Après une année catastrophique, le géant d'Afrique de l'Ouest a récupéré de justesse, en novembre, sa première place de producteur en Afrique, devant l'Angola, avec une production de 1,9 million de barils par jour (contre 1,7 million pour l'Angola), selon les chiffres officiels.

Bien que les négociations avec les militants soient toujours difficiles, le groupe d'analyse financière BMI Research estime que le pays devrait produire en moyenne 2 millions de barils par jour en 2017. Mais la hausse des cours, que devrait entraîner cet accord, sera essentielle pour relancer la croissance.

Le pétrole représente 90% des revenus d'exportations nigérianes, et 75% du budget de l'Etat. Le pays, qui n'a jamais diversifié son économie depuis la découverte de l'or noir à la fin des années 1950, est entré en récession au deuxième trimestre, souffre d'une inflation galopante, et d'une pénurie de devises étrangères qui gèle investissements et importations.


- Quel a été le rôle du Nigeria dans les négociations ?

Bien que Muhammadu Buhari se soit attribué le poste de ministre du Pétrole en plus de son rôle présidentiel, son secrétaire d'Etat pour le pétrole, Emmanuel Ibe Kachikwu, a joué un rôle essentiel dans les pourparlers de l'OPEP.

Ses efforts aident à redonner au Nigeria un rôle influent, actif et respecté sur la scène mondiale de l'industrie pétrolière, a écrit Wole Ajayi, consultant nigérian dans le secteur de l'énergie, dans un éditorial repris dans la presse locale.

Début janvier, alors les cours étaient au plus bas (autour de 30 dollars le baril), M. Kachikwu a avancé l'idée d'un accord de réduction entre les plus grands pays exportateurs, notamment la Russie et l'Arabie Saoudite, lors du Forum de l'Energie à Abu Dhabi (Gulf Intelligence UAE Energy Forum).

Malgré d'immenses réticences, il a relancé le débat quelques jours plus tard, lors du Forum Economique Mondial, appelant les membres de l'OPEP a se réunir au plus vite.

Après trois tentatives échouées, l'OPEP a finalement créé la surprise en s'engageant à diminuer sa production de 1,2 million de barils par jour, pour porter son plafond à 32,5 millions de barils par jour.


- Le géant africain peut-il enfin sortir de la crise?

Cet accord a provoqué une hausse de près de 10% des cours de l'or noir au New York Mercantile Exchange, où le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., la référence américaine du brut, a pris 4,21 dollars, soit 9,31%, à 49,44 dollars sur le contrat pour livraison en janvier.

Ce rebond va se tarir dans quelques semaines, précise Dolapo Oni, conseiller en énergie pour Ecobank Group, basé à Lagos. Mais même si les pays respectent la moitié de leur engagement, on peut prévoir une hausse de 4 à 5 dollars sur le prix du baril. C'est une bonne nouvelle.

L'expert préfère toutefois temporiser l'enthousiasme ambiant: Il reste un grand 'si'. Si le pays ne parvient pas à résoudre ses problèmes de sabotages sur les infrastructures, nous ne verrons aucune conséquence sur l'économie, conclue M. Oni.

Alors que les pourparlers avec les militants du Delta n'ont toujours pas empêché des attaques à répétition, le secrétaire d'Etat nigérian devra faire preuve des mêmes talents de négociateur que lors des réunions de l'OPEP.

(c) AFP

Commenter Accord de l'Opep pour limiter la production de pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?


Le pétrole au Nigéria


mardi 28 novembre 2017

Amnesty dénonce l'implication de Shell dans des crimes au Ni…

lagos: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a une lourde responsabilité dans des exactions commises dans les années 1990 à l'encontre des populations...

mardi 07 novembre 2017

Petrobras annonce la vente d'actifs au Nigéria

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'État brésilien Petrobras a annoncé mardi la mise en vente de ses actifs au Nigéria, dans...

jeudi 12 octobre 2017

La justice nigériane saisit de nouvelles propriétés apparten…

Lagos: La justice nigériane a ordonné la saisie définitive de quatre propriétés appartenant à l'ex-ministre du Pétrole d'une valeur de 7 millions...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

La Production de pétrole dans le monde


jeudi 14 décembre 2017

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

dimanche 10 décembre 2017

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

lundi 04 décembre 2017

Une hausse de la production de pétrole pourrait être abordée…

Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a suggéré lundi que les principaux pays producteurs de pétrole pourraient commencer en juin...

vendredi 01 décembre 2017

Pétrole : les baisses de l'Opep et de la Russie profitent au…

Vienne: L'alliance entre l'Arabie Saoudite et la Russie pour contrôler le marché pétrolier est raffermie après l'accord sur le prolongement des baisses...

jeudi 30 novembre 2017

Pétrole: l'Opep prolonge ses quotas, malgré les tensions

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, ont décidé jeudi de prolonger leurs quotas de production de pétrole jusqu'à fin 2018...

lundi 27 novembre 2017

Brésil: le champ de pétrole Libra entre en production (Total…

Paris: La production de pétrole a débuté sur le gisement géant de Libra, situé en eaux très profondes au large du Brésil...

mardi 21 novembre 2017

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 14 novembre 2017

Pétrole: l'AIE révise légèrement à la baisse l'augmentation …

Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi qu'elle révisait légèrement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande...

lundi 13 novembre 2017

L'Irak veut plus que doubler la production de pétrole à Kirk…

Kirkouk (irak): Le ministre irakien du Pétrole Jabbar al-Louaïbi a affirmé lundi vouloir plus que doubler la production de pétrole de Kirkouk...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite