Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe, l'Opep va limiter sa production

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens après l'annonce par l'Opep d'un accord pour limiter sa production.
Vers 17H05 GMT (18H05 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 50,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3,72 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance gagnait 3,92 dollars à 49,15 dollars.

En séance, les cours ont atteint leur plus haut niveau en un mois, à 50,46 dollars pour le Brent et à 49,37 dollars pour le WTI.

Les cours de l'or noir ont accentué leur hausse alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s'est engagée mercredi à réduire sa production de 1,2 million de barils par jour (mbj).

Réuni à Vienne, le cartel a donc validé l'accord annoncé fin septembre, le précisant en portant le plafond de sa production à 32,5 mbj.

Parallèlement, "la Fédération russe s'est déjà engagée à réduire de 300.000 barils" par jour (b/j) sa production, soit la moitié des 600.000 b/j de réduction demandés aux membres extérieurs au cartel, a ajouté le ministre qatari de l'Energie Mohammed Saleh al-Sada, qui préside la conférence de l'OPEP.

Pour les analystes, il s'agissait surtout pour le cartel de montrer qu'il pouvait encore parvenir à une entente, malgré les tensions géopolitiques entre ses membres.

"Le cartel a montré un front uni, et c'est ce qui compte", se félicitait Naeem Aslam, analyste de Think Markets.

"Reste à voir les détails. Nous devons croire sur parole que la Russie fera reculer sa production de 300.000 b/j, et nous ne savons pas encore s'il s'agit d'un recul par rapport aux niveaux actuels ou par rapport à la hausse attendue en 2017", se demandait pour sa part Neil Wilson, analyste chez ETX Capital.

L'OPEP a annoncé que l'accord serait effectif à partir du 1er janvier 2017.

(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe, l'Opep va limiter sa production

Commentaires   

-1 #3 Marty 30-11-2016 18:19
Y en a marre de ces spéculateursqui jouent chaque jour avec le porte feuilles des travailleurs, et ce sont ceux là mêmeque raleront de voir aaugmenter les carburants à la pompe...Nous vous est-il jamais venu à l'espritque ces effets d'annonce on pour but de faire fluctuer le prix du pétrole pour permettre aux friqués de spéculer et de se faire de petites fortunes sur nôtre dos...
+1 #2 Racim 30-11-2016 18:16
les stocks américains sont coter en bourse pas les producteurs, en tt cas pour certains pays vilissent des femmes mais ce n'es pas généraliser j 'y étais pour en juger , par contre la société occidentale fait pire, les mariages homos, les viols à outrance, bientôt le mariage sera aboli vu que tt le monde fornique à tt bou de chemin ou l'augmentation des infidélités, méme le libertinage entres personne marié devient normal! et j'en passe quelle civilisation!
0 #1 NABAN 30-11-2016 17:36
Bonsoir, comme par hasard, on ne parle plus ce mercredi des niveaux de stocks de brut américains!!!! Quelle référence ces gens du cartel!! Ces gens qui a vilissent les femmes et qui pratiquent la peine de mort!!! Je souhaite des mouvements forts de la part d'extrémistes de tous bords pour punir ces dictatures!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite