Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule pour sa dernière séance avant la réunion de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient nettement mardi en fin d'échanges européens à la veille de la réunion de l'Opep, où les marchés espèrent en savoir plus sur le destin de l'accord de limitation de la production du cartel.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 46,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,63 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance cédait 1,64 dollar à 45,44 dollars.

Deux mois après l'annonce de l'accord de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Alger, les cours de l'or noir évoluaient à des niveaux proches de ceux atteints juste avant l'accord - le 28 septembre, le Brent avait ouvert à 46,14 dollars et le WTI à 44,96 dollars.

Depuis, les prix avaient évolué au gré des déclarations de responsables du cartel, qui cherchaient tous à convaincre le marché que cet accord serait signé et respecté lors de la réunion officielle qui se tiendra mercredi à Vienne, mais dont un certain nombre tenaient à être exempté.

L'Iran, l'Irak et l'Arabie Saoudite semblent peiner à mettre de côté leurs différends, et cela inquiète les investisseurs, ce qui les encourage à vendre du pétrole, résumait Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

L'Iran estime que les années de sanctions internationales ayant entamé sa production, le pays ne devrait pas être tenu aux mêmes limitations que les autres.

A son arrivée à Vienne, le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, ne s'est pas prononcé sur la situation de son pays, préférant déclarer de manière générale que l'OPEP gardait en ligne de mire ce qui avait été décidé fin septembre.

Nous continuons à mettre en place le niveau de production que nous avons décidé en Algérie, a-t-il déclaré à un groupe de journalistes.

Par ailleurs, la Russie, l'un des premiers producteurs au monde mais qui ne fait pas partie du cartel, a accepté de geler sa production à son niveau actuel, mais pas de la réduire.

Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a affirmé qu'il ne se rendrait pas à la réunion, où il avait été convié.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule pour sa dernière séance avant la réunion de l'Opep

Commentaires   

+1 #2 mouskouchou 29-11-2016 21:34
l'accord, depuis 3 ans que le verdict est tombé, il faut mètre à jeunots le mauvais joueur éliminer automatiquement les plus gênantes dans le monde de la globalisation, l'Algérie, l'Iran, la Russie. Venezuela. Syrie et la Libye...
0 #1 NABAN 29-11-2016 19:31
Bonsoir, mon petit doigt me dit qu'un accord avec l'OPEP sera trouvé mais un accord fait de mensonges comme souvent pour faire monter le prix du brut!!! On a à faire à une bande d'escrocs!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite