Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: l'Irak revendique de pouvoir augmenter sa production en pleine offensive à Mossoul

prix du petrole budapestBudapest: Le chef de la diplomatie irakienne, Ibrahim al-Jafaari, a revendiqué mardi le droit pour son pays d'augmenter sa production de pétrole malgré les efforts de l'Opep pour limiter les surplus, invoquant les efforts déployés par Bagdad pour reprendre Mossoul.
Il faut que la communauté internationale comprenne que dans cette situation, nous devons augmenter la production, a-t-il déclaré lors d'un déplacement à Budapest.

La baisse des prix a provoqué un énorme trou dans le budget irakien, juste au moment où nous devons augmenter nos dépenses militaires en raison de la lutte contre (l'organisation) Etat islamique, a souligné le ministre.

L'Irak est un pays riche mais il a d'énormes problèmes, il ne serait pas correct que nous diminuions notre production maintenant, a-t-il insisté.

L'Irak, deuxième producteur de pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a vu sa production augmenter régulièrement depuis l'été, pour atteindre 4,56 millions de barils par jour en moyenne en octobre.

Ces déclaration interviennent alors que l'OPEP ambitionne de trouver un accord pour limiter sa production afin de soutenir les cours, lors de sa prochaine réunion ministérielle prévue le 30 novembre à Vienne.

Comme l'Irak, l'Iran, la Libye et le Nigeria ont manifesté ces derniers mois des réticences à brider leur production, à la différence notamment de l'Arabie saoudite, le poids lourd du cartel.

Les cours du pétrole étaient cependant en hausse depuis le début de la semaine, les marchés reprenant confiance dans la capacité de l'OPEP à trouver un accord, après qu'il a proposé à l'Iran de simplement geler sa production au lieu de la réduire.

Lors d'une réunion technique préparatoire à Vienne mardi, le délégué nigérian, Ibrahim Waya a dit croire à l'imminence d'un compromis. Il est certain que tout le monde est à bord, a-t-il déclaré, selon des propos relayés par l'agence Bloomberg. Tout le monde sait que l'enjeu est important, a-t-il ajouté.

Les 14 pays de l'OPEP s'étaient entendus en septembre à Alger pour ramener leur production entre 32,5 et 33 millions de barils par jour. Ils en ont pompé 33,64 millions en octobre.

Premier producteur mondial, la Russie, un pays non-OPEP, s'est également dite désireuse de contribuer à un rééquilibrage du marché.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Irak revendique de pouvoir augmenter sa production en pleine offensive à Mossoul


La Production de pétrole dans le monde


jeudi 14 décembre 2017

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

dimanche 10 décembre 2017

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

lundi 04 décembre 2017

Une hausse de la production de pétrole pourrait être abordée…

Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a suggéré lundi que les principaux pays producteurs de pétrole pourraient commencer en juin...

vendredi 01 décembre 2017

Pétrole : les baisses de l'Opep et de la Russie profitent au…

Vienne: L'alliance entre l'Arabie Saoudite et la Russie pour contrôler le marché pétrolier est raffermie après l'accord sur le prolongement des baisses...

jeudi 30 novembre 2017

Pétrole: l'Opep prolonge ses quotas, malgré les tensions

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, ont décidé jeudi de prolonger leurs quotas de production de pétrole jusqu'à fin 2018...

lundi 27 novembre 2017

Brésil: le champ de pétrole Libra entre en production (Total…

Paris: La production de pétrole a débuté sur le gisement géant de Libra, situé en eaux très profondes au large du Brésil...

mardi 21 novembre 2017

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 14 novembre 2017

Pétrole: l'AIE révise légèrement à la baisse l'augmentation …

Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi qu'elle révisait légèrement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande...

lundi 13 novembre 2017

L'Irak veut plus que doubler la production de pétrole à Kirk…

Kirkouk (irak): Le ministre irakien du Pétrole Jabbar al-Louaïbi a affirmé lundi vouloir plus que doubler la production de pétrole de Kirkouk...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite