Menu
RSS
A+ A A-

Obama exclut toute exploration pétrolière dans certaines parties de l'Arctique pour 5 ans

prix du petrole WashingtonWashington: Barack Obama a exclu toute exploration pétrolière dans certaines parties de l'Arctique jusqu'en 2022, une mesure sur laquelle les républicains tenteront toutefois vraisemblablement de revenir quand ils accèderont au pouvoir l'année prochaine.
Le Grand Old Party et son nouveau président Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier et disposera de l'appui des deux chambres du Congrès, veut en effet étendre la production de pétrole et de gaz aux Etats-Unis dans des zones publiques.

La décision de M. Obama, communiquée vendredi, stipule qu'aucune nouvelle demande de concession d'exploration pétrolière ne sera examinée dans les mers de Chukchi et de Beaufort pendant les cinq prochaines années.

Le département de l'Intérieur, qui aux Etats-Unis gère les domaines fédéraux, dont les parcs nationaux, avait pris une décision similaire en mars pour la côte Atlantique des Etats-Unis.

Etant donné l'environnement unique et menacé de l'Arctique et le moindre intérêt de l'industrie pétrolière dans cette région, renoncer à la vente de permis est la bonne chose à faire, a expliqué dans un communiqué la secrétaire à l'Intérieur, Sally Jewell.

Les groupes défenseurs de l'environnement ont salué cette décision.

Cela ne pouvait pas mieux tomber, s'est ainsi félicité le Sierra Club dans un communiqué, en référence à l'élection du républicain Donald Trump à la Maison Blanche. Ce dernier a promis pendant sa campagne d'étendre l'exploitation pétrolière aux Etats-Unis et d'y relancer l'activité des mines de charbon.

Cette décision de M. Obama protégera les routes de migration, les zones cruciales où les animaux trouvent leur nourriture ainsi que l'ensemble de l'écosystème marin de l'Arctique, a aussi estimé le Pew Charitable Trusts.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain Paul Ryan, a réagi en déclarant que le Congrès devrait annuler ces mesures.

Dans les dernières semaines au pouvoir, l'administration Obama érige davantage d'obstacles au développement de l'énergie du pays, a-t-il regretté dans un communiqué. Ces mesures excluent l'Arctique et son riche potentiel des possibilités d'exploration et nous empêchent d'exploiter des sources abondantes et bon marché d'énergie pour notre économie.

(c) AFP

Commenter Obama exclut toute exploration pétrolière dans certaines parties de l'Arctique pour 5 ans


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite