Menu
RSS
A+ A A-

Les hydrocarbures américains plus dépendants de l'Opep que de Trump

prix du petrole ParisParis: Pour le PDG du géant pétrolier Total, Patrick Pouyanné, le soutien affiché par le futur président américain Donald Trump aux hydrocarbures ne suffira pas à relancer les investissements dans ce secteur aux Etats-Unis, en réalité plus dépendants du niveau des cours de l'or noir, a-t-il affirmé vendredi.
La politique que Donald Trump entend mener sera une politique libérale, de déréglementation (qui) va donner un cap favorable à l'investissmeent privé. Après, il faut que les investisseurs privés fassent l'acte, et ils le font en fonction de paramètres économiques, comme le prix du pétrole, a déclaré M. Pouyanné lors d'une conférence au salon Actionaria à Paris.

L'industrie pétrolière américaine est une industrie privée, il n'y a pas de société nationale (...) ce n'est pas (M. Trump) qui investit, ce n'est pas l'Etat américain, mais ce sont les investisseurs privés, qui en fonction du prix du pétrole, du gaz, feront les investissements, a ajouté le PDG de la major française.

Le futur président américain a affirmé, avant son élection, qu'il comptait lever les restrictions sur l'énergie américaine, alors que la chute des prix du pétrole a obligé certains producteurs à fermer leurs puits, notamment d'hydrocarbures de schiste, plus coûteux à exploiter.

Constatant que le cadre américain est déjà largement libre en matière d'investissements, M. Pouyanné juge qu'une décision des pays membres de l'OPEP de réduire leur production aurait plus d'impact sur le secteur énergétique américain.

Le cartel pétrolier tiendra une réunion officielle, à Vienne, le 30 novembre.

Une telle décision fera(it) remonter les prix et si les prix remontent, l'investissement dans le pétrole pourra repartir plus ou moins vite, et on sait que côté américain, il y a un certain nombre de zones qui peuvent être rentables en-dessous de 50 dollars (le baril), donc on peut penser qu'il y aura une reprise, a expliqué le PDG de Total.

(c) AFP

Commenter Les hydrocarbures américains plus dépendants de l'Opep que de Trump


La Compagnie pétrolière française Total

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers irakiens

mercredi 18 octobre 2017

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres son PDG Patrick Pouyanné.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite