Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit fortement à New York, l'Opep restant au centre du jeu

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole montaient nettement mardi à l'ouverture à New York, les investisseurs se motivant à repasser à l'achat face au bas niveau des prix et prenant comme prétexte de nouvelles rumeurs sur l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 14H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 1,08 dollar à 44,40 dollars sur le contrat pour livraison en décembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Je ne suis pas certain de ce qui explique" cette forte hausse, a reconnu Kyle Cooper de IAF Advisors. "On avait beaucoup baissé en peu de temps, donc un rebond n'a rien d'inhabituel."

Les cours pâtissent depuis plusieurs semaines de doutes désormais généraux sur les chances de concrétisation d'un pacte de réduction de l'offre au sein de l'OPEP, alors que l'annonce fin septembre d'un accord préliminaire en ce sens avait provoqué une brève embellie en octobre.

Certes, mardi, le rebond des cours, tombés la veille au plus bas depuis août en cours de séance, peut s'expliquer par "les derniers efforts diplomatiques en date du Qatar, du Venezuela et de l'Algérie pour parvenir à un compromis lors du sommet de l'OPEP", le 30 novembre, ont avancé dans une note les experts de Commerzbank.

Selon des rumeurs de presse, ces trois membres de l'OPEP sont engagés dans une opération de dernière minute pour réconcilier les positions divergentes au sein du cartel, l'Algérie et le Venezuela souffrant particulièrement de difficultés budgétaires face au bas niveau des cours.

"Manifestement, le marché se remet à croire à une baisse de la production de l'OPEP, après s'être auparavant montré de plus en plus pessimiste", ont-expliqué les experts de Commerzbank.

Parmi les autres éléments encourageants, ils faisaient état de rumeurs selon lesquelles l'Iran avait manifesté sa bonne volonté de geler sa production à quatre millions de barils par jour (bj), soufflant le chaud et le froid après annoncé lors de week-end une hausse de son offre à quasiment ce niveau.

L'Iran est censé être exempté de participer à l'accord, puisqu'il est en train de faire son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions, mais tout durcissement de son ton risque de froisser l'Arabie saoudite, son grand rival régional et le membre dominant de l'OPEP.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit fortement à New York, l'Opep restant au centre du jeu

Commentaires   

0 #2 Franck 15-11-2016 16:37
Bonjour Naban,
Le pétrole est un marché de dupes... D'anciens acteurs reviennent dans la "Danse" et se moquent COMPLETEMENT de l'Opep, le but étant pour eux de faire rentrer un maximum de $, les cours seront volatiles pour un moment sans pour autant pouvoir prédire quoi que ce soit !. Je suis un indépendant en Afrique depuis 20 ans et plus particulièremen t sur L'angola, le Congo Brazza, le Gabon. Autant dire que j'ai le nez dedans TOUS les jours.
Je sais que le baril se vend à 25$, largement sous le prix marché dans certaines contrées....
+1 #1 NABAN 15-11-2016 16:04
Bonjour, il devient urgent de faire disparaître par tous les moyens tous ces fascistes qui composent l'Opep. ces gens qui ont du sang sur les mains.. Arrêter le tout pétrole pour faire couler ces monarchies.. Quant aux analystes bidons, hier, l'offre de brut était excessive, d'où la baisse du prix du brut et aujourd'hui, c'est un autre discours qu'on nous donne!! de qui se moque-t-on, bandes de propre à rien!!!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite