Menu
RSS
A+ A A-

Rosneft: le bénéfice net trimestriel s'effondre dans un contexte "difficile"

prix du petrole MoscouMoscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a fait état vendredi d'un effondrement inattendu de son bénéfice net au troisième trimestre, mis sur le compte d'un contexte toujours "difficile" sur les marchés et d'une hausse des droits de douanes.
Le groupe contrôlé par l'Etat russe, qui avait jusqu'à présent maintenu de confortables bénéfices malgré la chute des prix, a dégagé entre juillet et septembre un résultat net de 26 milliards de roubles (366 millions d'euros au cours de vendredi). C'est 77% de moins qu'un an plus tôt et presque deux fois moins qu'attendu par les analystes interrogés par l'agence Interfax.

Son chiffre d'affaires a dépassé légèrement les attentes malgré une baisse de 5% à 1223 milliards de roubles (17,1 milliards d'euros), due à une diminution des prix exprimés en roubles compensée en partie par une augmentation de la production (5,2 millions de barils par jour équivalent pétrole).

"L'environnement est resté difficile sur les marchés de matières premières", a souligné le directeur général de Rosneft Igor Setchine, cité dans un communiqué.

"La rentabilité du groupe a subi une pression supplémentaire en raison d'un effet considérable de décalage sur les droits de douanes", a-t-il ajouté.

Rosneft a expliqué avoir pâti indirectement du rebond des cours du pétrole au deuxième trimestre: elle s'est traduite par une hausse des droits de douanes appliquée au troisième trimestre.

Disposant d'une influence considérable car M. Setchine est considéré comme étant très proche du président Vladimir Poutine, Rosneft vient d'obtenir au forceps, malgré les réticences du gouvernement, de racheter la majorité de son concurrent Bachneft, détenue jusqu'alors par l'Etat.

M. Setchine a assuré que le groupe ferait tout son possible pour "maximiser les synergies potentielles de cette acquisition".

(c) AFP

Commenter Rosneft: le bénéfice net trimestriel s'effondre dans un contexte "difficile"

Commentaires   

0 #1 NABAN 11-11-2016 10:12
bonjour, je ne vais pas m'apitoyer sur cette société qui comme beaucoup d'entreprises dans ce domaine se comportent comme des voyous malhonnêtes et qui n'a qu'un seul but est de faire des profits maximum au détriment de notre planète qui est bien malade!!! c'est tant mieux, que cette boîte coule!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite