Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York, la présidentielle en ligne de mire

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, profitant d'un regain d'appétit des investisseurs pour le risque après l'annonce du FBI de ne pas poursuivre Hillary Clinton dans l'affaire des emails.
Vers 14H20 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 45 cents à 44,52 dollars sur le contrat pour livraison en décembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"C'est une hausse générale due à la situation concernant les emails de Mme Clinton", a indiqué Bob Yawger de Mizuho Securities USA, estimant qu'elle "avait plus de chance de sortir vainqueur de l'élection présidentielle que l'inverse, ce qui pousse les marchés à la hausse".

Dans un courrier au Congrès, le directeur de la police fédérale américaine (FBI) James Comey a fait savoir dimanche qu'après avoir examiné des emails découverts récemment il maintenait ses conclusions de juillet selon lesquelles il n'y avait pas matière à poursuivre Mme Clinton, pour avoir utilisé un serveur privé quand elle était secrétaire d'Etat.

"Les prix du pétrole profitaient (lundi) d'un marché mieux disposé envers les actifs risqués", ont indiqué les experts de Commerzbank dans une note.

Les investisseurs avaient délaissé ce type d'actifs après l'annonce de la réouverture de cette enquête le 28 octobre, jugeant l'issue de la campagne présidentielle américaine plus incertaine.

Concernant les cours de l'or noir, "nous ne sommes pas pas sortis d'affaire", a toutefois nuancé Bob Yawger, relevant les doutes persistants de voir appliquer la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) de réduire sa production.

A ce sujet, les membres de l'OPEP ont multiplié les déclarations se voulant rassurantes sans toutefois convaincre les analystes.

Le secrétaire général de l'OPEP, Mohamed Barkindo, a déclaré lundi que les membres du cartel étaient "attachés" à l'accord de réduction de la production et qualifié de "vitale" la coopération entre pays membres et non membres du cartel pour contenir la surabondance de l'offre.

"Les affirmations de M. Barkindo que la Russie aussi est +partante+ ne rendent pas ses déclarations plus crédibles", ont jugé les experts de Commerzbank.

La position de la Russie, important pays producteur non membre du cartel, sur une éventuelle participation à une réduction de l'offre reste ambigüe.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, la présidentielle en ligne de mire

Commentaires   

+1 #1 Villeneuve 07-11-2016 15:32
Les déclarations positifs des dergant de lopep augmente pas les prix même si augmenter a quelques centimes même pa!!
Alors il suffit un déclaration négatif de presse par exemple chute les prix a 5$ et plus bizzzzzzzzzzar ce monde


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite