Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole et gaz: des investisseurs internationaux demandent un moratoire en Arctique

prix du petrole ParisParis: Vingt investisseurs internationaux affirmant gérer plus de 5.000 milliards d'euros d'actifs ont interpellé jeudi les compagnies pétrolières et gazières et les Etats de la région de l'Arctique sur l'exploitation d'hydrocarbures dans cette zone.
Ils réclament un moratoire à durée indéterminée sur l'exploration pétrolière et gazière dans les hautes mers de l'Arctique, une région qui ne dépend d'aucune souveraineté nationale et qui est particulièrement riche en hydrocarbures, indiquent-ils dans un communiqué.

Natixis Asset Management, BNP Paribas Intestment Partners, Axa, l'Eglise de Suède ou encore la compagnie d'assurance suédoise Skandia figurent parmi les vingt signataires.

Leur demande sera notamment envoyée aux Etats membres du Conseil de l'Arctique, qui regroupe les pays ayant une partie de leur territoire dans l'espace arctique et les peuples autochtones de la région.

Ils souhaitent aussi que ces Etats appliquent des critères communs plus stricts en terme de lutte contre le changement climatique lorsqu'ils délivrent ou prolongent des licences d'exploitation.

Ce groupement plaide également en faveur d'un moratoire volontaire de la part des entreprises pétrolières et gazières qui pourraient opérer dans les mers gelées d'Arctique du fait des incertitudes technologiques qui entourent aujourd'hui les mécanismes de récupération du pétrole.

Si plusieurs pétroliers ont récemment renoncé à prospecter dans cette région, surtout du fait des prix du baril bas, la Norvège y a aussi attribué en mai des licences à 13 compagnies pétrolières.

A l'inverse du Pôle Nord, le Protocole au Traité sur l'Antarctique, signé à Madrid en 1991, protège au moins juqu'en 2048 le Pôle Sud puisqu'il interdit notamment toutes activités relatives aux ressources minérales autres que la recherche scientifique.

Cet appel intervient à quelques jours de la conférence internationale sur le climat de Marrakech au Maroc (COP22).

(c) AFP

Commenter Pétrole et gaz: des investisseurs internationaux demandent un moratoire en Arctique


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite