Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole et gaz: des investisseurs internationaux demandent un moratoire en Arctique

prix du petrole ParisParis: Vingt investisseurs internationaux affirmant gérer plus de 5.000 milliards d'euros d'actifs ont interpellé jeudi les compagnies pétrolières et gazières et les Etats de la région de l'Arctique sur l'exploitation d'hydrocarbures dans cette zone.
Ils réclament un moratoire à durée indéterminée sur l'exploration pétrolière et gazière dans les hautes mers de l'Arctique, une région qui ne dépend d'aucune souveraineté nationale et qui est particulièrement riche en hydrocarbures, indiquent-ils dans un communiqué.

Natixis Asset Management, BNP Paribas Intestment Partners, Axa, l'Eglise de Suède ou encore la compagnie d'assurance suédoise Skandia figurent parmi les vingt signataires.

Leur demande sera notamment envoyée aux Etats membres du Conseil de l'Arctique, qui regroupe les pays ayant une partie de leur territoire dans l'espace arctique et les peuples autochtones de la région.

Ils souhaitent aussi que ces Etats appliquent des critères communs plus stricts en terme de lutte contre le changement climatique lorsqu'ils délivrent ou prolongent des licences d'exploitation.

Ce groupement plaide également en faveur d'un moratoire volontaire de la part des entreprises pétrolières et gazières qui pourraient opérer dans les mers gelées d'Arctique du fait des incertitudes technologiques qui entourent aujourd'hui les mécanismes de récupération du pétrole.

Si plusieurs pétroliers ont récemment renoncé à prospecter dans cette région, surtout du fait des prix du baril bas, la Norvège y a aussi attribué en mai des licences à 13 compagnies pétrolières.

A l'inverse du Pôle Nord, le Protocole au Traité sur l'Antarctique, signé à Madrid en 1991, protège au moins juqu'en 2048 le Pôle Sud puisqu'il interdit notamment toutes activités relatives aux ressources minérales autres que la recherche scientifique.

Cet appel intervient à quelques jours de la conférence internationale sur le climat de Marrakech au Maroc (COP22).

(c) AFP

Commenter Pétrole et gaz: des investisseurs internationaux demandent un moratoire en Arctique


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

mercredi 19 juillet 2017 à 19:53

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite