Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à New York après une longue chute

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole hésitaient jeudi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs effectuant quelques rééquilibrages après quatre séances de chute, sans que les inquiétudes sur le niveau élevé de l'offre ne se dissipent.
Vers 13H25 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait cinq cents à 45,29 dollars sur le contrat pour livraison en décembre au New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir ouvert dans le vert.

"Le marché du pétrole a été mis à rude épreuve lors des quatre précédentes séances", a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities, avançant que certains investisseurs soldaient des paris à la baisse.

Depuis vendredi dernier, les cours, qui évoluaient encore proches des 50 dollars le baril la semaine précédente, ont systématiquement chuté face aux doutes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à s'entendre sur une baisse de leur production, ainsi que face à des chiffres élevés sur l'offre américaine.

Sur le premier plan, les investisseurs craignent que l'OPEP, qui avait contribué à une brève embellie des cours en annonçant fin septembre un projet d'accord, ne parvienne pas à concrétiser ce texte lors de son sommet du 30 novembre.

Certes, dans les derniers développements en date, l'Arabie saoudite, acteur dominant du cartel, "a relevé ses prix vers ses clients asiatiques et cela peut être perçu comme une manière de témoigner de son engagement à parvenir à une baisse de la production", des tarifs plus élevés supposant une offre moindre, a rapporté M. Yawger. "Je pense que cela apporte un petit soutien aux cours."

Quant à l'offre américaine, l'annonce mercredi par le département de l'Energie (DoE) d'un bond de presque 15 millions de barils des stocks de brut, soit un mouvement sans précédent depuis 1982, a encore plus plombé le marché, désormais largement revenu au niveau où il se trouvait avant l'annonce de l'accord de l'OPEP.

Qui plus est, même si l'essor des cours en octobre est désormais effacé, "cela a duré assez longtemps pour que de nombreux producteurs américains de pétrole de schiste fassent en sorte d'accélérer leur production lors des prochains mois", dans l'idée d'une rentabilité accrue, ont écrit les experts de Commerzbank.

"Le résultat, c'est que l'offre américaine va continuer à augmenter", ont-ils conclu, évoquant aussi les conséquences d'une reprise des importations et d'une activité réduite des raffineries en cette saison.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite à New York après une longue chute


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite