Menu
RSS
A+ A A-

Chevron annonce un recul moindre que prévu de ses résultats trimestriels

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière Chevron a indiqué vendredi que l'environnement s'était amélioré, en annonçant un recul moindre que prévu de ses résultats au troisième trimestre, grâce à une stabilisation des prix du pétrole et des économies.
Le bénéfice net a certes plongé de 37% sur un an à 1,28 milliard de dollars, mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, il est ressorti à 68 cents contre 37 cents attendus en moyenne par les analystes.

C'est la première fois depuis le début de l'année que Chevron dégage un bénéfice: au premier trimestre, le groupe avait accusé une perte de 725 millions de dollars, suivie d'un déficit de 1,47 milliard au deuxième trimestre.

Le chiffre d'affaires de 29,16 milliards de dollars, en baisse de 11% sur un an, est également supérieur aux 29,05 milliards anticipés.

Le groupe a réduit ses coûts de 7,9% à 29,03 milliards de dollars.

A Wall Street, l'action gagnait 0,18% à 100,10 dollars vers 13H00 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

"Les résultats du troisième trimestre, quoique en baisse comparé à il y a un an, reflètent une amélioration par rapport aux deux premiers trimestres de l'année", s'est réjoui le PDG John Watson. "Nos raffineries fonctionnent bien", a-t-il ajouté, soulignant que la production de gaz naturel liquéfié (GNL) sur le site australien de Gorgon, adossé à l'un des plus grands gisements gaziers au monde, était en bonne voie après de nombreux retards.

En conséquence, Chevron s'attend à une production de pétrole et de gaz comprise entre 2,65 et 2,70 millions de barils par jour (mbj) en décembre, ce qui représenterait une hausse comparé aux 2,51 mbj produits au troisième trimestre. Cette dernière était en baisse de 1,18% comparé au troisième trimestre 2015.

Chevron est plus sensible aux fluctuations des cours de l'or noir que son rival ExxonMobil car 67% de sa production est constituée de pétrole.

Les cours du brut se sont stabilisés récemment autour de 50 dollars le baril sur des espoirs de réduction prochaine de la production des pays membres de l'OPEP.

Les activités de l'amont (production-exploration pétrolière) ont vu leur bénéfice multiplier par plus de sept, à 454 millions de dollars, contre 59 millions au troisième trimestre 2015.

Mais le bénéfice de l'activité de raffinage a été divisé par plus de deux à 1,07 milliard de dollars. Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui profite aux raffineurs comme Chevron qui est également propriétaire de stations-service.

(c) AFP

Commenter Chevron annonce un recul moindre que prévu de ses résultats trimestriels


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite