Menu
RSS
A+ A A-

Total résiste mieux que prévu au 3T et accélère ses économies

prix du petrole ParisParis: Le géant pétrolier Total a appuyé sur la pédale d'accélérateur pour réduire davantage ses coûts en 2016, des économies qui, combinées à une hausse de la production, ont permis de soutenir des résultats meilleurs qu'attendu au troisième trimestre.
Cette discipline dans le contrôle des dépenses s'inscrit dans le cadre d'une cure d'austérité déployée par Total, à l'instar des autres majors, pour faire face à des prix du pétrole durablement affectés par une offre surabondante.

Les cours du brut se sont redressés autour de 50 dollars le baril depuis que l'OPEP a accepté de plancher sur une réduction de sa production fin septembre à Alger, mais ils valent toujours moins de la moitié de leur niveau de la mi-2014.

Les économies de coûts dépasseront 2,7 milliards de dollars cette année, supérieures à l'objectif initial fixé à 2,4 milliards, tandis que les investissements organiques s'élèveront à 18 milliards de dollars, dans le bas de la fourchette de 18-19 milliards annoncée précédemment, a indiqué Total dans un communiqué publié vendredi.

Les investissements baisseront encore à 15-17 milliards de dollars à partir de l'an prochain alors que les baisses de coûts opérationnels devraient s'amplifier jusqu'à 4 milliards de dollars en 2018.

Dans un marché qui devrait rester volatil, Total poursuit ses efforts pour baisser son point mort, a assuré le groupe.

Combinée à une hausse de la production grâce au lancement de grands projets aux marges plus élevées, cette stratégie doit lui permettre d'améliorer ses flux de trésorerie.

Les projets démarrés depuis 2015 devraient produire environ 350.000 barils équivalent pétrole par jour et contribuer à près de 3 milliards de dollars de cash flow en 2017, a-t-il souligné.


- Encore plus de barils

Le serrage de ceinture décidé par Total a aussi contribué à soutenir les résultats au troisième trimestre, même s'ils ont continué à souffrir de la faiblesse de l'or noir et de la baisse des marges de raffinage.

Indicateur très suivi par le marché, le bénéfice net ajusté, qui exclut des éléments volatils comme les effets de stocks, a chuté de 25% à 2,1 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires en repli de 8% à 37,4 milliards.

C'est cependant mieux que les estimations des analystes sondés par Bloomberg News, qui tablaient notamment sur 1,9 milliard de dollars de bénéfice net ajusté.

Le bénéfice net a lui atteint 2 milliards de dollars, enregistrant un bond de 81% par rapport au troisième trimestre 2015 qui avait été marqué par des dépréciations.

Total réalise à nouveau une solide performance ce trimestre, a commenté son PDG Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué. Le groupe a ainsi généré 13% de cash flow de plus qu'au deuxième trimestre 2016 malgré la baisse de 27% des marges de raffinage et un Brent inchangé (d'un trimestre sur l'autre), a-t-il précisé.

Total aura lancé cinq projets majeurs en 2016, dont le redémarrage du gisement géant de Kachagan (Kazakhstan) en octobre, qui permettront à sa production de croître de plus de 4% sur l'ensemble de l'année.

Au troisième trimestre, le géant pétrogazier a pompé 2,4 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j), soit une hausse de 4,3% sur un an.

Il a par ailleurs confirmé que si le Brent se stabilisait à 60 dollars le baril en 2017, il mettrait fin au paiement de son dividende en actions, une mesure d'austérité qui lui avait permis de limiter les sommes à débourser pour rémunérer ses actionnaires.

Le groupe a aussi réitéré son objectif de vendre pour 10 milliards de dollars d'actifs sur la période 2015-2017.

(c) AFP

Commenter Total résiste mieux que prévu au 3T et accélère ses économies

Commentaires   

0 #1 NABAN 28-10-2016 08:28
Bonjour, imaginez total a subi une baisse de 27 % de ses marges de raffinage et cette société multinationale de "voyous" continue de s'engraisser sur le dos du consommateur. Je sais de quoi je parle pour avoir travaillé chez un concurrent qui s'appelle EXXON MOBIL. ce sont les mêmes "truands" tout juste bons à verser des dividendes aux actionnaires peu scrupuleux!!!!


La Compagnie pétrolière française Total

Brésil: suspension des enchères de pétrole dans l'embouchure de l'Amazone

mardi 14 novembre 2017

Brasilia: Le gouvernement brésilien a renoncé à mettre en vente en 2018 des concessions pétrolières situées dans l'embouchure de l'Amazone, où les projets d'exploration du groupe français Total sont vivement critiqués par les milieux écologistes.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite