Menu
RSS
A+ A A-

Technip tire son épingle du jeu dans un marché de l'or noir toujours difficile

prix du petrole ParisParis: Technip a relevé les objectifs d'une de ses divisions pour 2016, continuant de bénéficier des effets de sa stratégie de réduction des coûts qui lui a permis de publier des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, malgré un marché pétrolier toujours difficile.
Une solide performance opérationnelle associée à d'importantes mesures de réduction des coûts a permis à Technip d'enregistrer un troisième trimestre très solide, a commenté le PDG du groupe parapétrolier, Thierry Pilenko, dans un communiqué.

Entre juillet et septembre, le bénéfice net a progressé de 12,4% à 184,3 millions d'euros sur un an, soutenu notamment par un programme de réduction des coûts de plus d'un milliard d'euros en 2017, dont 900 millions à la fin 2016.

Le résultat opérationnel courant (ROC) ajusté s'est replié de 2,5% à 284,6 millions pour un chiffre d'affaires ajusté en baisse de 6,1% à 2,9 milliards, mais comme le bénéfice net, ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par FactSet (150 millions de bénéfice net pour un chiffre d'affaires de 2,7 milliards).

Dans un marché affecté durablement par la faiblesse des prix du pétrole, qui conduit à une baisse des dépenses des compagnies pétrolières et gazières, Technip a dit percevoir des signes de croissance de la demande dans certaines régions pour sa division d'activités sous-marines Subsea, par exemple en mer du Nord ou au Brésil.

Le groupe a dès lors relevé les objectifs pour ses activités sous-marines en 2016 et anticipe désormais un chiffre d'affaires ajusté supérieur à 5 milliards d'euros (précédemment entre 4,7 et 5 milliards) et un ROC ajusté à environ 700 millions d'euros (680 millions auparavant).

En général, les clients cherchent à augmenter leur production rapidement à un prix relativement bas au moyen de raccordements de longue distance (tiebacks), un créneau où Technip est bien positionné, a commenté M. Pilenko lors d'une conférence téléphonique.

Les objectifs restent inchangés pour l'autre grande division, l'Onshore/Offshore (installations terrestres et maritimes), qui reste robuste, selon Technip: un chiffre d'affaires ajusté compris entre 5,7 et 6 milliards d'euros et un ROC ajusté d'environ 280 millions d'euros.

- Fusion en vue -

Très affaiblis depuis mi-2014 par une offre excédentaire, les prix de l'or noir sont remontés autour de 50 dollars le baril depuis fin septembre, soutenu par un accord de principe de l'OPEP sur une réduction de sa production. Mais même si ces frémissements insufflent un regain de confiance chez les acteurs du marché, l'environnement demeure difficile, a prévenu le PDG de Technip.

On a des clients qui nous disent qu'ils vont commencer à réfléchir à investir de nouveau. Cela dit, entre la réflexion sur l'investissement et le redémarrage des projets, il y a toujours une période assez longue qui peut durer plusieurs trimestres, a-t-il dit.

Une chose est sûre, c'est qu'on observe qu'il y a un meilleur équilibre entre l'offre et la demande sur le marché pétrolier, que cela soutient les prix (...) et que nos clients vont petit à petit retrouver la confiance, a-t-il ajouté, sans pouvoir assurer que l'industrie a touché un point bas.

Ainsi, Technip compte poursuivre en 2017 ses efforts sur ses coûts. Le Subsea devrait maintenir son niveau de marge opérationnelle ajustée avec un chiffre d'affaires ajusté plus faible tandis que l'Onshore/Offshore devrait générer un résultat opérationnel courant ajusté et une marge opérationnelle courante en croissance associés à un chiffre d'affaires en léger retrait, a-t-il prévenu.

Les prises de commandes ont atteint 1,5 milliard d'euros au troisième trimestre (-13% sur un an) pour un carnet de commandes total de 12,3 milliards (-30%) à fin septembre.

Technip a également indiqué que sa fusion avec l'américain FMC Technologies avançait plus rapidement que prévu. Des assemblées générales des actionnaires des deux groupes sont convoquées le 5 décembre en vue d'une finalisation en janvier 2017 de l'opération, qui donnera naissance au numéro 3 mondial du secteur.

mpa/sl/sg

TECHNIP

FMC TECHNOLOGIES

(c) AFP

Commenter Technip tire son épingle du jeu dans un marché de l'or noir toujours difficile


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite