Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: les grands projets finalement ouverts à des sociétés iraniennes

prix du petrole TéhéranTéhéran: Les entreprises iraniennes pourront finalement déposer des offres pour développer l'important champ pétrolier d'Azadegan-sud (ouest) qui intéresse aussi de grands groupes étrangers, a annoncé dimanche le ministre iranien du Pétrole.
Mercredi, le vice-président de la Compagnie nationale iranienne du pétrole (NIOC), Gholamreza Manouchehri, avait annoncé qu'un appel d'offres serait lancé d'ici deux mois pour le développement d'Azadegan-Sud. Il avait précisé que la valeur du projet serait de 10 milliards de dollars (9,2 milliards d'euros) pour une production finale de 600.000 barils de pétrole par jour.

Selon lui, le ministère du Pétrole souhaitait attribuer le développement des grands champs pétroliers et gaziers à des consortiums étrangers qui devraient prendre des partenaires iraniens, et les petits et moyens projets aux sociétés iraniennes.

Dimanche, le ministre du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh a toutefois précisé que des groupes iraniens, dont certains dépendant des Gardiens de la révolution, le corps d'élite de l'armée, avaient demandé un délai pour déposer des offres pour le grand champ d'Azadegan.

Les sociétés dépendant de la base Khatam-ol-Anbia (sous contrôle des Gardiens de la révolution) ont demandé un délai pour examiner et faire une offre pour le champ pétrolier Azadegan et nous leur avons accordé trois mois, a déclaré Bijan Namdar Zanganeh selon le site de son ministère, Shana.

Un important conglomérat économique d'Etat, la Direction pour l'exécution de l'ordre de l'imam Khomeiny, a également fait une demande similaire qui a été acceptée, a précisé M. Zanganeh, cité par l'agence officielle Irna.

Le groupe français Total et des sociétés asiatiques sont également sur les rangs pour Azadegan-Sud.

Des médias et responsables conservateurs avaient critiqué la décision du ministère du Pétrole de réserver le développement des grands projets aux compagnies internationales.

L'ancien député conservateur Ahmad Tavakoli a ainsi accusé le ministère de vouloir attribuer le projet de développement d'Azadegan-sud à Total.

Le conglomérat Direction pour l'exécution de l'ordre de l'imam Khomeiny a développé ses activités dans tous les domaines économiques du pays, notamment dans le secteur de l'énergie. Il avait été créé à la fin des années 1980 par l'imam Khomeiny, fondateur de la République islamique. Comme d'autres fondations et sociétés créées après la révolution, il dépend directement du guide suprême, Ali Khamenei.

Le processus d'attribution des champs risque de prendre encore du temps, car selon M. Zanganeh, le nouveau modèle de contrat IPC (Iran petroleum contracts) qui sera proposé aux compagnies pétrolières n'est toujours pas finalisé mais devrait l'être dans les prochaines semaines.

(c) AFP

Commenter Pétrole: les grands projets finalement ouverts à des sociétés iraniennes


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite