Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le PDG de Total plaide pour la relance de nouveaux projets

prix du petrole ParisParis: Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a insisté jeudi sur la nécessité pour l'industrie pétrolière de lancer de nouveaux projets de production, de crainte que l'offre ne soit insuffisante pour satisfaire la demande d'ici quelques années, faute d'investissements suffisants.
On n'investit pas assez, a déclaré Patrick Pouyanné en clôture des journées annuelles de l'association Evolen, qui regroupe les sociétés parapétrolières et paragazières françaises. La bonne stratégie, c'est maintenant de se mettre à réinvestir.

Les investissements dans l'industrie pétrolière et gazière sont tombés de 700 milliards de dollars en 2014 à 400 milliards cette année.

Ils seront plus bas, vous verrez, en 2017. Ce qui n'est pas bon, a prévenu le dirigeant du géant pétrolier français, craignant que l'offre ne soit insuffisante pour répondre totalement à la demande à l'horizon 2019-2020.

La stratégie que nous devons suivre, (...) c'est maintenant de lancer de nouveaux projets, puisque les coûts ont enfin baissé, a-t-il insisté.

Après des années 2015 et 2016 franchement sous stress, où les grandes compagnies pétrolières se sont serrées la ceinture pour affronter la chute des cours, on sort de tout cela, on retrouve à partir de 2017 un monde plus facile, plus normal, avec à nouveau des marges de manoeuvre pour relancer de nouveaux projets, a poursuivi Patrick Pouyanné.

En septembre, Total avait donné un nouveau tour de vis à ses investissements, les réduisant à 15-17 milliards de dollars par an à partir de 2017, contre 17-19 milliards précédemment.

Nous avons des marges de manoeuvre, a toutefois assuré Patrick Pouyanné. Sur ces 15 à 17 milliards, il n'y a que 50% qui sont aujourd'hui fléchés. Il y a 50% - c'est quand même pas mal d'argent, 35 à 40 milliards - qui restent à décider.

Les prix du pétrole se sont redressés depuis l'accord de principe trouvé fin septembre à Alger par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour réduire modestement sa production. Un mouvement auquel la Russie a dit vouloir se joindre.

Les modalités de mise en oeuvre devront être décidées lors d'une réunion du cartel pétrolier le 30 novembre à Vienne.

Patrick Pouyanné s'est dit assez optimiste sur leur capacité de traduire tout ça par des accords. En tout cas, ils en sont conscients et je pense que les pays producteurs en ont fondamentalement besoin, a estimé Patrick Pouyanné.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le PDG de Total plaide pour la relance de nouveaux projets


La Compagnie pétrolière française Total

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers irakiens

mercredi 18 octobre 2017

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres son PDG Patrick Pouyanné.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite