Menu
RSS
A+ A A-

Opep: les Emirats arabes unis anticipent des "tensions" sur le marché

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'offre de pétrole pourrait être insuffisante à répondre à la demande mondiale de brut plus tard cette année, a déclaré mardi le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, à la veille d'une réunion de l'Opep où pourrait être discuté un relèvement de la production du cartel.

"Il faut que nous examinions ce que sera la situation après le deuxième trimestre de cette année, le marché sera un peu tendu", a déclaré Mohamed ben Dhaen al-Hamili aux journalistes à son arrivée à Vienne, où il assistera mercredi à la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Plusieurs délégués de pays du Golfe cités dans plusieurs médias depuis ce week-end ont laissé la porte ouverte à un possible relèvement des quotas de production du cartel, laissés inchangés depuis janvier 2009.

La production réelle des Etats membres est cependant largement supérieure, de 1,3 million de barils par jour (mbj), aux quotas impartis par l'Opep.

"Nous respectons notre part de quotas", s'est défendu M. al-Hamili, avant de préciser qu'il fallait que "les membres de l'Opep se réunissent" avant de prendre une décision.

Un relèvement des quotas répondrait à la pression des pays consommateurs, dont la croissance économique est fragilisée par la flambée des prix du baril, au-dessus de 100 dollars depuis plusieurs mois en raison notamment de la crise libyenne.

Le responsable par intérim du ministère du Pétrole iranien, Mohammad Ali-Abadi, dont le pays préside cette année l'Opep s'est de son côté montré prudent.

"Bien entendu, il faudra écouter les points de vue de tous les membres de l'Opep. Et à la fin de la réunion, j'informerai la presse de ce qui aura été décidé", a-t-il indiqué mardi aux journalistes.

Lundi, Mohammed Ali Khatibi, gouverneur iranien de l'Opep, avait indiqué à la télévision d'Etat de Téhéran qu'il n'y avait "aucun besoin d'augmenter la production des pays de l'Opep" et que "le marché est équilibré".

Ali al-Nouaïmi, puissant ministre du Pétrole de l'Arabie saoudite, gendarme de l'Opep, s'est de son côté distingué par sa discrétion, rencontrant à plusieurs reprises les journalistes lundi à Vienne sans faire aucun commentaire sur la réunion à venir ou l'état du marché.



Commenter Opep: les Emirats arabes unis anticipent des "tensions" sur le marché


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite