Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, pénalisé par la Russie et le dollar

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole restaient en baisse mardi en fin d'échanges européens, la vigueur du dollar et les doutes sur la position de la Russie quant à un accord de limitation de la production pesant sur les cours.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 52,48 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 66 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance reculait de 64 cents à 50,71 dollars.

Lundi, les cours du pétrole avaient atteint jusqu'à 53,73 dollars pour le Brent (un plus haut en un an) et 51,60 dollars pour le WTI (au plus haut en quatre mois), alors que la Russie semblait prête à se joindre à l'accord trouvé il y a deux semaines par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour limiter la production.

Le président russe, Vladimir Poutine, avait déclaré lundi à l'occasion d'un sommet à Istanbul être prêt à se joindre à une limitation de la production.

Mais Igor Setchine, dirigeant du géant public russe du pétrole Rosneft, aurait, par la suite lundi, déclaré à la presse qu'il n'accepterait pas de geler ou de réduire la production de son entreprise, soulignaient plusieurs analystes.

Le porte-parole de Rosneft, Mikhaïl Leontiev, a déclaré ce mardi aux agences russes qu'en cas d'accord impliquant la Russie, le groupe "respectera en totalité la politique du gouvernement, et respectera tout ce qui sera exigée d'elle dans le cadre de cet accord", sans parvenir à rassurer les marchés.

"Historiquement, les quotas fixés par l'OPEP n'ont pas souvent été respectés, et il se pourrait que la Russie ne se montre pas le plus fiable des partenaires", notaient les analystes de Capital Economics.

Selon les données publiées ce mardi par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), le cartel a produit à un niveau record en septembre, à 33,64 millions de barils par jour, soit une augmentation de 910.000 barils par jour par rapport à septembre 2015.

Par ailleurs, le dollar continuait de grimper, alors que la bonne santé de l'économie américaine rendait plus probable une hausse prochaine des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Le billet vert servant de monnaie d'échange pour le pétrole, la hausse du dollar fait reculer le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant d'autres devises.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse, pénalisé par la Russie et le dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite