Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte, le marché gardant de l'optimisme sur l'Opep

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours pétroliers ont progressé lundi, conservant l'élan donné la semaine précédente par un accord de limitation de l'offre au sein de l'Opep, même si le marché reste prudent après des chiffres témoignant du niveau toujours élevé de la production du cartel.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 57 cents à 48,81 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, a avancé de 70 cents à 50,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché continue à plus ou moins espérer que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) parvienne à un accord lors de son sommet de novembre", a résumé Bart Melek, de TD Securites.

Ces espoirs restent "l'un des principaux moteurs" du marché, selon les termes de M. Melek, alors que les investisseurs digèrent déjà depuis près d'une semaine les annonces faites mercredi par le cartel sur le sujet à l'issue d'une réunion exceptionnelle à Alger.

L'OPEP a annoncé son intention de réduire son offre, ce qui a relancé les cours, même si cet accord n'en est qu'à un stade préliminaire en vue d'un sommet en novembre et que les doutes demeurent sur sa mise en pratique par les différents pays producteurs.

"Même si les données de fond montrent que le marché reste trop approvisionné, c'est compensé par l'optimisme sur l'éventualité d'un accord en novembre", a expliqué Matt Smith, de ClipperData.

Les observateurs les plus optimistes mettaient l'accent sur l'aspect symbolique de l'accord, qui marque la fin de deux ans d'intransigeance de l'OPEP sur le sujet, quand bien même il aurait du mal à se concrétiser.


- Exemptions

Pour l'heure, toutefois, M. Smith prévenait que les derniers chiffres en date, publiés lors du week-end, semblaient plutôt de nature à accentuer la méfiance des investisseurs, car la production de l'OPEP s'est établie à un niveau record en septembre, selon des estimations indépendantes au cartel.

De plus, l'accord préliminaire "comprend des lacunes considérables puisque la Libye, le Nigeria et l'Iran gardent la possibilité d'augmenter leur production", a souligné dans une note Tim Evans de Citi.

La Libye, perturbée par une guerre civile, le Nigeria, frappé cette année par une recrudescence de sabotages, et l'Iran, qui fait son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions, sont effectivement exemptés de suivre la ligne de conduite générale.

"Un autre possible facteur limitant, c'est l'absence de participation par la Russie", qui n'appartient pas à l'OPEP et a pour le moment réagi plutôt fraîchement à l'accord de mercredi, a noté M. Evans.

La Russie est l'un des trois grands acteurs mondiaux du marché pétrolier, avec l'OPEP et les Etats-Unis, et, à l'inverse de ces deuxièmes, sa production n'a pas encore donné de signe de diminution cette année.

Elle "a atteint en septembre un niveau sans précédent depuis la fin de l'ère soviétique", cette fois selon des chiffres officiels, a souligné M. Evans.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, le marché gardant de l'optimisme sur l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite