Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse légèrement, le marché guette la réunion de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole étaient en légère hausse mardi en cours d'échanges européens dans un marché qui continue de jouer la prudence, à la veille d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet s'établissait à 114,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude"(WTI) pour la même échéance était stable à 99,01 dollars.

"Le marché continue d'attendre les résultats de la réunion de l'Opep", notait Bjarne Schieldrop, analyste de la banque suédoise SEB. L'Opep se réunit mercredi à Vienne alors que l'enlisement de la crise libyenne, la récente envolée des cours du brut, et les appels à une hausse de la production ont apporté une dose d'incertitude sur les conclusions de la réunion du cartel.

L'Agence Internationale de l'Energie (AIE) a demandé à plusieurs reprises aux pays de l'Opep d'augmenter leur production afin d'aider la reprise économique mondiale et de contrer la récente montée des cours sur fond de tensions géopolitiques en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Par ailleurs, les pays du Golfe membres de l'Opep se montrent inquiets de l'érosion de la demande et pourraient faire pression pour accroître la production, soulignaient des analystes.

Depuis la crise libyenne, l'Arabie Saoudite a clairement fait savoir qu'elle "répondrait à toute demande de pétrole supplémentaire et qu'elle ne se limiterait pas aux quotas", rappelait David Hufton, analyste chez PVM.

Cependant, "un relèvement des quotas de production de l'OPEP n'aurait qu'une portée symbolique, et ne changerait pas la politique de production actuelle", qui s'établit déjà au-dessus des quotas officiels, tempéraient les analystes de Commerzbank.

Une hausse des quotas est en tout cas loin d'être acquise, car certains membres de l'OPEP, comme le Venezuela, estiment que le marché reste équilibré, relevait M. Schieldrop.

Du côté de la consommation, "le marché est toujours miné par ses craintes d'une destruction de la demande" américaine, alimentée par des indicateurs économiques décevants, expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

En effet, de mauvais chiffres concernant le marché du travail, le secteur immobilier et la confiance des ménages ainsi que la hausse inattendue des stocks de brut américains lors de la semaine achevée le 27 mai ont attisé ces peurs d'un effondrement de la demande.

Cependant les cours pourraient se trouver soutenus par une baisse des stocks de brut lors de la semaine achevée le 3 juin, du fait de la fermeture temporaire de l'oléoduc Keystone, qui exporte du brut du Canada vers les Etats-Unis.

Cette baisse devrait cependant être limitée, l'oléoduc ayant rouvert dimanche, notaient des analystes.



Commenter Le brut progresse légèrement, le marché guette la réunion de l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite