Menu
RSS
A+ A A-

L'accord de l'Opep devrait faire monter les prix à la pompe

prix du petrole ParisParis: Si les pays de l'Opep concrétisent leur accord sur une baisse de leur production pour soutenir les cours de l'or noir, les automobilistes Français devront bientôt se réhabituer à des carburants plus chers à la pompe, mais l'ampleur de la remontée est encore difficile à évaluer.
L'ajustement entre le prix du brut et l'ajustement des prix à la pompe n'est pas toujours directement automatique, prévient Jérome Sabatier, économiste à l'IFP Energies nouvelles, un institut de recherche public.

Concrètement, si le baril augmente de 5%, vous ne voyez pas 5% de hausse au bout de la chaîne, résume Frédéric Plan, délégué général de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C).

En France, les cours du brut constituent entre 25 et 40% du prix à la pompe du gazole et de l'essence, rappelle Michael Lafarge, expert pétrole et gaz du cabinet de conseil EY. Tout le reste représente les coûts de raffinage, de transport et de distribution des carburants, et surtout les différentes taxes.

L'augmentation des prix du brut va aussi renchérir les coûts de production dans les raffineries, contribuant ainsi à la hausse finale à la pompe, avance Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières.

Pour l'instant, l'OPEP n'a pas détaillé quand et comment sa décision sera mise en oeuvre. Cela devrait être fait fin novembre. La réaction des autres pays producteurs, comme la Russie et les Etats-Unis, influera sur l'intensité et la vitesse de la remontée des cours.

En tout état de cause, on imagine une remontée des prix du brut mais pas un retour aux 100 dollars le baril comme en 2014, avance M. Sabatier.

A cette période, le prix à la pompe était en France de plus d'1,50 euro le litre pour l'essence et 1,30 euro pour le gazole. Il était de 1,29 euros pour l'essence et de 1,11 euro pour le gazole la semaine dernière.


- Rôle des stocks et de la demande

Depuis mercredi, les cours du brut se sont globalement redressé d'environ 2 dollars, relève Michael Lafarge. Cela devrait se traduire, toutes choses égales par ailleurs, par une hausse d'environ 3 centimes d'euros sur le litre de carburant dans l'immédiat, estime-t-il.

Si le taux de change entre le dollar et l'euro se maintient, une hausse de 10 dollars le baril (soit +22% par rapport au cours du 23 septembre, ndlr), l'incidence au litre serait de +0,067 euros, tva incluse, soit une hausse de 6%, calcule Frédéric Plan.

Il faudra aussi surveiller l'impact des stocks de produits pétroliers raffinés, actuellement à des niveaux élevés jamais connus, prévient M. Sabatier.

L'an dernier, les raffineurs avaient des marges tellement bonnes (autour de 46 euros la tonne, ndlr) qu'ils ont surproduit par rapport à la demande du marché, explique Kristine Petrosyan, experte pétrolière à l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Cela a d'ailleurs déjà rogné leurs marges cette année, qui sont revenues à leur niveau de 2014, selon des données de l'Ufip, soit 22 euros la tonne en moyenne.

Ces niveaux de stocks, et un marché très compétitif en France et en Europe, font aussi que les raffineurs n'auront pas la possibilité de transférer la hausse (des prix du brut) sur leurs marges, avance M. Sabatier.

Du coup, est-ce que l'augmentation des prix des produits finis suivra celle éventuelle du brut, cela dépendra de la situation des stocks et de l'évolution de la demande pour ces produits, ajoute l'experte de l'AIE.

(c) AFP

Commenter L'accord de l'Opep devrait faire monter les prix à la pompe

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 février 2017 à 12:52

Le pétrole monte malgré la hausse du nombre de puits américa…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les cours restent ancrés dans une fourchette très resserrée...

lundi 20 février 2017 à 09:10

Les Etats-Unis "ne sont pas en Irak pour s'accaparer…

Bagdad: Les Etats-Unis ne vont pas piller les réserves de pétrole de l'Irak, a assuré lundi le secrétaire américain à la Défense...

lundi 20 février 2017 à 05:03

Le pétrole stable ou presque en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables ou presque en Asie lundi, les espoirs suscités par la réduction de la production de...

dimanche 19 février 2017 à 13:11

Irak: réserves pétrolières en hausse, à 153 milliards de bar…

Bagdad: Les réserves prouvées de pétrole de l'Irak ont augmenté de 10 milliards de barils, à 153 milliards de barils, a indiqué...

vendredi 17 février 2017 à 20:52

Le pétrole presque stable à New York en l'absence de moteur

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proches de l'équilibre vendredi à New York, les espoirs suscités par la réduction...

vendredi 17 février 2017 à 18:12

Le pétrole perd un peu de terrain dans un marché toujours pr…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu vendredi en fin d'échanges européens, restant cantonnés dans des fourchettes étroites, tiraillés entre hausse...

vendredi 17 février 2017 à 15:19

Toujours sans élan, le pétrole ouvre en légère baisse à New …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse vendredi à New York, les espoirs suscités par la réduction de...

vendredi 17 février 2017 à 13:17

Le pétrole repart en petite baisse dans un marché sans impul…

Londres: Les prix du pétrole repartaient en légère baisse vendredi en cours d'échanges européens, restant cantonnés dans des fourchettes étroites, entre hausse...

vendredi 17 février 2017 à 07:51

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi en Asie, portés par l'espoir d'une nouvelle baisse de la production de l'Opep...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite