Menu
RSS

Le pétrole remonte légèrement, baisse des stocks américains selon l'API

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole regagnaient du terrain mercredi en cours d'échanges européens, les investisseurs se focalisant sur la baisse des réserves hebdomadaire de pétrole aux États-Unis, selon l'API, tout en gardant un oeil sur les négociations de l'Opep à Alger.
Vers 10H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 46,25 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance prenait 22 cents à 44,89 dollars.

Les cours profitaient de la publication des chiffres de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) sur les réserves hebdomadaires de pétrole aux États-Unis.

"Selon l'API, les réserves de brut ont chuté de 752.000 barils, là où le marché attendait une hausse de 3 millions de barils", tandis que les stocks d'essence ont reculé de 3,7 millions de barils et ceux de produits distillés de 343.000 barils, énumérait Stephen Brennock, analyste chez PVM.

Les chiffres de l'API précédaient la publication mercredi des données officielles du département américain de l'Énergie (DoE), qui pourraient aussi bien infirmer que confirmer cette baisse des stocks.

Selon la prévision médiane des analystes sondés par l'agence Bloomberg News, les réserves de brut devraient s'être étoffées de 3 millions de barils, celles d'essence de 500.000 barils et les produits distillés devraient également avoir gonflé de 500.000 barils.

"Les marchés prêteront une attention particulière à la publication du DoE, qui devrait avoir lieu alors que les membres de l'OPEP seront réunis à Alger", prévenait Stephen Brennock.

Après des semaines d'annonces et de rendez-vous informels, les membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) devraient en effet se réunir mercredi après-midi à Alger et aborder l'idée d'un gel de la production mondiale de pétrole.

"Atteindre un accord en deux jours ne figure pas sur notre agenda", avait coupé court mardi le ministre iranien du pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, mettant a priori un terme aux espoirs d'un gel de la production dès cette réunion informelle.

Mais les marchés se tournaient mercredi vers la réunion officielle de l'OPEP qui devrait se tenir à Vienne en novembre.

"Ce que l'on peut espérer de mieux, c'est que les membres de l'OPEP avancent dans leurs discussions pour qu'ils trouvent un accord la prochaine fois, quand l'Iran aura atteint une production de 4 millions de barils", espérait Stephen Brennock.

En avril, l'Iran s'était déjà opposé à un gel de la production mondiale. Le pays, qui a recommencé à exporter du pétrole depuis le début de l'année après la levée des sanctions internationales, a clairement indiqué vouloir retrouver son niveau de production d'avant les sanctions, à 4 millions de barils, voire une part de marché équivalente, ce qui demanderait une production encore plus importante.

(c) AFP

Commenter Le pétrole remonte légèrement, baisse des stocks américains selon l'API

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite