Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en nette baisse à New York, doutant d'un accord à Alger

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse mardi à New York, les divergences entre l'Iran et l'Arabie saoudite faisant planer des doutes sur un éventuel accord à Alger concernant un gel de la production.
Vers 13H20 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 1,29 dollar à 44,64 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les investisseurs ont les yeux tournés vers Alger où les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) vont se retrouver de manière informelle mercredi, en marge d'un forum de l'énergie, pour tenter de trouver un moyen de faire remonter le prix du baril, bas depuis mi-2014.

"A chaque fois que l'on se rapproche d'un accord, celui-ci semble s'éloigner. L'Arabie saoudite et l'Iran ont indiqué que la réunion de cette semaine à Alger était seulement une consultation et qu'ils ne s'attendaient pas (par conséquent) à conclure un accord. Cela plombe les prix du pétrole", a indiqué Phil Flynn de Price Futures.

"Parvenir à un accord en deux jours ne figure pas sur notre agenda", a déclaré mardi le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh à Alger, avant d'ajouter qu'un accord pourrait être trouvé lors d'une réunion ultérieure, le 30 novembre à Vienne.

De son côté, l'Arabie saoudite a soufflé le chaud et le froid, se disant optimiste sur les chances d'arriver à une "vision commune", mais sous-entendant que le marché était sur la voie d'un rééquilibrage sans avoir nécessairement besoin d'une intervention.

De plus, "il est évident que les pays de l'OPEP se préparent à une période prolongée de prix de pétrole bas, comme le prouve le fait que l'Arabie saoudite a réduit les salaires des fonctionnaires de 20%", ont indiqué les analystes de Commerzbank dans une note.

En avril, une première réunion de ce type à Doha avait échoué sur fond de mésentente entre l'Iran et l'Arabie saoudite, les deux puissances régionales rivales.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en nette baisse à New York, doutant d'un accord à Alger


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite