Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en nette hausse, soutenu par l'espoir d'un gel de l'offre

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse lundi à New York, soutenus par la perspective d'un accord de limitation de la production en marge du Forum de l'Energie à Alger.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 1,45 dollar à 45,93 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, a également progressé, de 1,46 dollar à 47,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché surréagit à tout. Nous allons monter et baisser au gré des spéculations sur ce qui va se passer au cours des trois prochains jours, jusqu'à la réunion d'Alger", a indiqué James Williams de WTRG Economics.

Les membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) doivent se retrouver mercredi au cours d'une réunion informelle en marge du Forum de l'Energie à Alger, dans le but de trouver un accord sur la limitation de la production que la Russie, important producteur non-membre du cartel, pourrait mettre en oeuvre ultérieurement.

Désormais, "les cours montent un peu sur la foi d'informations émanant de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole indiquant que l'Arabie saoudite serait prête à un gel de la production, du moins si les autres membres de l'OPEP trouvent un accord", a expliqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Autre déclaration alimentant cette perspective, dans un contexte de prix bas dus à une surabondance de l'offre: le ministre algérien de l'Energie, Noureddine Boutarfa, a indiqué dimanche que l'OPEP était "condamnée à prendre une décision" pour stabiliser le marché.

- Réunion imprévisible

"C'est l'un de ces moments imprévisibles. Je pense que même les membres de l'OPEP ne savent pas ce qu'ils vont faire", a nuancé James Williams, estimant qu'un accord était peu probable dès la réunion de mercredi.

Le secrétaire général du cartel, le Nigérian Mohammed Barkindo, avait lui-même refroidi les attentes le 16 septembre, en indiquant que la réunion prévue en marge du Forum international de l'énergie (IEF) serait une simple "rencontre de concertation".

"Les membres de l'OPEP pourraient faire une déclaration soulignant qu'ils vont suivre de près l'évolution du marché et qu'ils convoqueront une réunion exceptionnelle ultérieure, s'ils estiment cela nécessaire", ont indiqué les experts de la banque Barclays dans une note.

Quand l'OPEP avait abordé le sujet d'un gel de la production pour la dernière fois en avril dernier à Doha, l'Iran, tout juste de retour sur le marché international après la levée des sanctions, avait tenu tête à l'Arabie Saoudite en refusant de maintenir sa production au même niveau.

"Si les prix du pétrole tombaient sous les 40 dollars pour trois ou quatre semaines, les têtes d'affiche que sont l'Arabie Saoudite, l'Iran et la Russie trouveraient probablement un terrain d'entente", ont indiqué les experts de JBC Energy dans une note.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en nette hausse, soutenu par l'espoir d'un gel de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite