Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en nette hausse grâce aux stocks américains

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en nette hausse mercredi à New York, soutenus par une nouvelle baisse inattendue des stocks hebdomadaires de pétrole brut aux Etats-Unis, selon les chiffres du département de l'Energie (DoE).
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 1,29 dollar à 45,34 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, a également progressé, de 95 cents à 46,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Ces chiffres poussent à la hausse parce que l'importante baisse des réserves de brut s'explique par une chute des importations", a résumé Matt Smith de ClipperData.

Lors de la semaine achevée le 16 septembre, les réserves commerciales américaines de brut ont diminué de 6,2 millions de barils alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une hausse de 3,25 millions de barils.

"Il y a quelques semaines, nous avions eu une forte baisse et tout le monde pensait que c'était dû à la tempête tropicale Hermine, que les importations reviendraient et que l'on verrait une forte hausse des stocks. Une fois de plus, cela n'a pas été le cas", a expliqué Mike Dragosits de TD Securities.

"Soit une partie de ce brut a été détournée ailleurs, soit nous l'avons consommée", a ajouté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Les cours du brut avaient entamé leur hausse dès mardi soir dans les échanges électroniques, après la publication de l'estimation de l'organisation professionnelle American Petroleum Institute (API), qui tablait sur une baisse encore plus importante, de 7,5 millions de barils de brut.

Toujours en faveur d'une hausse des cours, la diminution des stocks d'essence a été plus marquée qu'attendu, de 3,2 millions de barils selon le DoE.

Beaucoup d'incertitudes pesaient sur les réserves d'essence, une fuite ayant provoqué l'arrêt partiel d'un oléoduc entre New York (nord-est du pays) et Houston (sud) depuis la semaine précédente.

En revanche, les réserves de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène, etc.) ont progressé de 2,2 millions de barils, soit plus que les attentes des experts.

"Cela semble normal en cette période de l'année, jusqu'à ce que cela baisse dans les semaines à venir", a toutefois nuancé Mike Dragosits de TD Securities.

Le pétrole a également bénéficié d'un coup de pouce venant des pays producteurs qui, selon le ministre algérien de l'Energie Noureddine Bouterfa, pourraient officialiser leur démarche visant à réduire la surabondance de l'offre.

Une réunion informelle des pays producteurs doit se tenir le 27 septembre à Alger en marge du Forum de l'Energie afin de tenter d'obtenir un gel de la production.

Elle doit réunir des représentants de membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de non-membres du cartel, dont la Russie.

Les cours n'ont pas semblé pâtir de la reprise graduelle des exportations libyennes avec le premier départ d'un tanker du terminal pétrolier de Ras Lanouf depuis 2014, et après un premier échec il y a quelques jours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en nette hausse grâce aux stocks américains

Commentaires   

0 #1 NABAN 21-09-2016 23:42
Bonsoir, supprimer tous ces "dits experts" qui ne connaissent rien et coûtent chers à la collectivité mondiale!!!!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite