Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rechute après des chiffres de l'AIE et finit en baisse

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont rechuté mardi, pénalisés par le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui a ravivé les craintes d'un excès de l'offre.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a perdu 1,39 dollar à 44,90 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, a lui aussi reculé, de 1,22 dollars à 47,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Nous pensons que le marché réagit principalement aux nouvelles prévisions, parmi lesquelles celle de l'AIE, qui continuent d'anticiper une surabondance de l'offre", a estimé Bart Melek de TD Securities.

Selon l'AIE, l'offre en provenance des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) reste soutenue avec des extractions à un niveau quasi record de 33,47 millions de barils par jour(mbj) en août, soit 930.000 barils par jour (bj) de plus sur un an.

La production reste également robuste dans les pays non membres de l'OPEP venant confirmer des chiffres publiés lundi par le cartel qui indiquaient que la production y déclinait moins vite que prévu.

Principale conséquence, "les marchés estiment que les chances de l'OPEP d'aboutir à un accord sur un gel de la production reculent au moment où des pays comme le Kazakhstan augmentent leur production", a indiqué Bart Melek.

Au cours des dernières semaines, les prix de l'or noir avaient été soutenus par l'espoir que les pays de l'OPEP parviennent à un accord limitant leur production à l'occasion d'une réunion informelle en marge du Forum de l'Energie du 26 au 28 septembre à Alger, ce qui aurait en partie permis de rééquilibrer un marché souffrant d'un excès d'offre.

- La demande ralentit

Ce rééquilibrage apparait désormais d'autant plus hypothétique que l'AIE a également revu à la baisse la croissance de la consommation pour l'année en cours à 1,3 mbj contre une précédente estimation de 1,4 mbj, un ralentissement qui devrait se poursuivre en 2017.

"Les récents piliers de la croissance de la demande - la Chine et l'Inde - vacillent", a justifié l'agence basée à Paris.

"Le marché du pétrole se prépare aussi aux chiffres hebdomadaires des stocks américains avec un rebond probable des importations de brut et des livraisons", a estimé Tim Evans de Citi dans une note.

La baisse inattendue des réserves hebdomadaires, annoncée par le département de l'Energie (DoE) la semaine dernière avait été bien accueillie par les marchés, mais pourrait n'être que de courte durée car principalement liée à des phénomènes ponctuels.

La fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) donnera ses propres estimations des stocks américains dès ce mardi après la clôture.

Enfin, les investisseurs restent très attentifs à la politique monétaire américaine, qui peut jouer sur le dollar et donc sur les cours du pétrole libellés dans cette monnaie.

"Hier, des perspectives de maintien des taux bas ont permis au pétrole de rebondir mais il reste beaucoup d'incertitudes sur la direction" que va emprunter la Réserve Fédérale, a expliqué Phil Flynn de Price Futures.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rechute après des chiffres de l'AIE et finit en baisse


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite