Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe, capitalisant sur un dollar affaibli faute d'actualité marquante

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur rebond mercredi en fin d'échanges européens, toujours soutenus par un net affaiblissement du dollar la veille et alors que le marché tentait toujours d'évaluer les chances d'un accord de stabilisation de l'offre entre pays producteurs.
Vers 16H30 GMT (18H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 47,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 64 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en octobre prenait 56 cents à 45,39 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir connu un début de semaine sur les chapeaux de roues dans le sillage de l'annonce d'une coopération renforcée entre la Russie et l'Arabie saoudite, les deux plus gros producteurs de brut, pour stabiliser le marché de l'or noir, manquaient quelque peu de grain à moudre.

Outre un accès de faiblesse du dollar mardi après des données décevantes sur le secteur des services aux États-Unis, les prix du pétrole étaient surtout soutenus par la perspective d'une réunion exceptionnelle de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) à la fin du mois à Alger.

Les chances d'un accord de gel de la production (...) ne pourraient pas être plus maigres, estimaient toutefois les experts de Commerzbank. Ils mettent en avant la volonté de l'Iran de poursuivre son retour sur le marché mondial, à la suite de la levée de sanctions occidentales, ainsi que le risque de reprise de la production au Nigeria, frappé par une vague de sabotages, et en Libye, théâtre d'une guerre civile.

Même le fait que le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, assure mardi soutenir toute décision des pays producteurs pour stabiliser le marché pétrolier a eu un effet limité sur les cours avec les rumeurs d'un gel de la production qui n'ont jamais été à la hauteur des attentes restant fraîches dans l'esprit des investisseurs, soulignait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

En attendant, les investisseurs devraient se tourner vers les États-Unis, dont le département de l'Énergie (DoE) publiera mercredi un rapport mensuel sur l'état du marché.

Il est bien possible que le DoE révise en hausse ses estimations sur la production américaine, puisque les ouragans n'ont pour le moment provoqué aucune perturbation, prévenaient les experts de Commerzbank, ajoutant que cela accroîtrait encore la surabondance d'or noir.

Ensuite, les marchés prendront connaissance jeudi des chiffres hebdomadaires du DoE sur l'état des stocks américains, retardés d'une journée à la suite d'un jour férié aux États-Unis lundi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe, capitalisant sur un dollar affaibli faute d'actualité marquante


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite