Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en légère hausse à New York, restant dans l'expectative

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté mardi à New York, le marché continuant à hésiter au gré des incertitudes et des spéculations sur les chances d'un accord de gel de l'offre entre pays producteurs.
Le cours du baril de "light sweet crude", référence américaine du brut, a pris 39 cents à 44,83 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une séance de clôture pour la fête américaine du Travail.

"Le contexte de surabondance continue à lester les cours en les maintenant à mi-chemin entre 40 et 50 dollars le baril", a résumé Gene McGillian, de Tradition Energy. "On attend de voir surgir un nouveau moteur."

Alors que le marché new-yorkais n'a guère bougé mardi au sortir d'un week-end de trois jours, son homologue londonien avait déjà enregistré un début de semaine animé, avec un bond lundi immédiatement suivi par un franc repli.

"Depuis une ou deux séances, on voit à quel point le marché évolue en fonction des gros titres", a expliqué M. McGillian.

Depuis le week-end, des déclarations de l'Arabie saoudite, membre dominante de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), et de la Russie, l'un des principaux producteurs extérieurs au cartel, ont en effet relancé l'espoir d'un accord sur un gel de la production.

"Le marché a brusquement monté sur fond d'informations sur l'éventualité d'un accord... Et puis, on s'est mis à se demander +Et s'il n'y avait aucun accord ?+ et les cours sont retombés au niveau où ils étaient auparavant", a résumé M. McGillian.

L'Arabie saoudite a elle-même douché les espoirs en jugeant superflu de décider d'un gel de l'offre, alors que les investisseurs comptent sur une telle mesure en vue d'une réunion exceptionnelle de l'OPEP à la fin du mois à Alger.

"Pour le moment, la réaction du marché laisse penser que des déclarations ne suffisent plus à soutenir les cours ; le marché a besoin d'actions", a écrit Tim Evans de Citi.

Les incertitudes règnent d'autant plus que les observateurs gardent le souvenir de l'échec d'un sommet du même type, en avril dernier, à l'issue duquel les membres de l'OPEP, tiraillée par les tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran, n'avaient pu trouver aucun accord.

"C'est facile d'évoquer un gel de la production, mais ce sera plus difficile d'y parvenir, puisque l'Iran est en voie de relever sa production à 4 millions de barils par jour (bj) et le Nigeria se prépare à rétablir la sienne", a jugé M. Evans.

L'Iran a fait cette année son retour sur le marché mondial, à la suite de la levée de sanctions internationales, tandis que le Nigeria essaie de se remettre d'une vague de sabotages par divers groupes rebelles dans sa région pétrolifère.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en légère hausse à New York, restant dans l'expectative


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite