Menu
RSS
A+ A A-

Revirement en Russie: Rosneft autorisé à participer à la privatisation de Bachneft

prix du petrole vladivostok (russie)Vladivostok (russie): Les autorités russes ont opéré vendredi un revirement en autorisant le géant pétrolier public Rosneft, dirigé par un proche de Vladimir Poutine, à participer à la privatisation de son concurrent Bachneft, une opération stratégique empoisonnée par des luttes d'influence au sommet du pouvoir.
D'un point de vue juridique, Rosneft est actuellement autorisé à participer, a reconnu le ministre de l'Economie Alexeï Oulioukaïev, cité par les agences russes, qui s'était dit ouvertement opposé à cette option dans le passé.

L'Etat russe, confronté à sa plus longue crise économique depuis 15 ans, cherche à compenser l'effondrement de ses revenus tirés des ventes d'hydrocarbures, qui représentaient la moitié des rentrées budgétaires les années fastes.

Il a donc décidé de réduire sa participation dans plusieurs entreprises et de céder toute sa part dans le capital de Bachneft (50%), évaluée à plus de quatre milliards d'euros. Sixième producteur d'hydrocarbures en Russie, ce groupe basé dans la région du Bachkortostan (sud) avait été privatisé une première fois au début des années 2000, avant de revenir dans le giron de l'Etat il y a moins de deux ans, à l'issue de poursuites controversées contre son propriétaire Vladimir Evtouchenkov.

Mais le dossier a été bousculé par l'arrivée d'un prétendant inattendu: le puissant groupe pétrolier Rosneft, dirigé par Igor Setchine, très proche de Vladimir Poutine.

La participation d'une société détenue à majorité par l'Etat à une opération de privatisations avait été rejetée par plusieurs hauts responsables du gouvernement mais aussi par un conseiller du Kremlin qui avait jugé cette idée idiote, tandis que M. Setchine refusait de retirer sa candidature.

Juridiquement, a expliqué M. Oulioukaïev, Rosneft, contrôlé par les pouvoirs publics par l'intermédiaire d'une autre société, n'est pas un conglomérat public et ne peut être empêchée de candidater.

Interrogé par Bloomberg vendredi, M. Poutine a rappelé cette situation juridique. Au final, le plus important pour le budget, c'est qui paiera le plus, a-t-il relevé.

Face aux désaccords au sommet, le gouvernement a décidé mi-août de repousser la privatisation de Bachneft pour privilégier la cession de 19% du capital de Rosneft.

Cette opération pourrait intervenir à partir d'octobre, a indiqué M. Oulioukaïev. Il a indiqué que l'évaluation de 11 milliards de dollars qui circule dans la presse était proche de la réalité.

Rosneft a déjà grossi dans des circonstances controversées, en avalant au début des années 2000 une partie de Ioukos, l'empire pétrolier de l'opposant Mikhaïl Khodorkovksi démantelé par la justice.

(c) AFP

Commenter Revirement en Russie: Rosneft autorisé à participer à la privatisation de Bachneft


Le pétrole en Russie


mercredi 29 novembre 2017

Pétrole: volonté de poursuivre le plafonnement, suspense sur…

Vienne: La Russie et l'Arabie Saoudite, acteurs clés de l'accord de limitation de production de pétrole en vigueur depuis le début de...

vendredi 17 novembre 2017

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

jeudi 16 novembre 2017

Pétrole: Rosneft a creusé un puits de 15 km, un record

Moscou: Le géant russe des hydrocarbures Rosneft a annoncé jeudi avoir creusé un puits horizontal d'une longueur sans précédent de 15 kilomètres...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue pour les Etats-Unis

Paris: Les Etats-Unis devraient battre cette année leur record de production de pétrole brut datant de 1970 et dépasser l'Arabie saoudite, deuxième...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

jeudi 18 janvier 2018 à 17:39

USA: les stocks de brut continuent à reculer fortement

New York: Les stocks de pétrole brut ont chuté plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, se repliant au plus...

jeudi 18 janvier 2018 à 15:26

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, hésitant entre un rapport de l'Opep tablant sur une production...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:51

Opep: l'offre américaine sera plus importante que prévu cett…

Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a une nouvelle fois fait état jeudi d'un rééquilibrage du marché mais revu à...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:08

Le pétrole stable avant les stocks américains et le rapport …

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant le rapport hebdomadaire du Département...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite