Menu
RSS
A+ A A-

Revirement en Russie: Rosneft autorisé à participer à la privatisation de Bachneft

prix du petrole vladivostok (russie)Vladivostok (russie): Les autorités russes ont opéré vendredi un revirement en autorisant le géant pétrolier public Rosneft, dirigé par un proche de Vladimir Poutine, à participer à la privatisation de son concurrent Bachneft, une opération stratégique empoisonnée par des luttes d'influence au sommet du pouvoir.
D'un point de vue juridique, Rosneft est actuellement autorisé à participer, a reconnu le ministre de l'Economie Alexeï Oulioukaïev, cité par les agences russes, qui s'était dit ouvertement opposé à cette option dans le passé.

L'Etat russe, confronté à sa plus longue crise économique depuis 15 ans, cherche à compenser l'effondrement de ses revenus tirés des ventes d'hydrocarbures, qui représentaient la moitié des rentrées budgétaires les années fastes.

Il a donc décidé de réduire sa participation dans plusieurs entreprises et de céder toute sa part dans le capital de Bachneft (50%), évaluée à plus de quatre milliards d'euros. Sixième producteur d'hydrocarbures en Russie, ce groupe basé dans la région du Bachkortostan (sud) avait été privatisé une première fois au début des années 2000, avant de revenir dans le giron de l'Etat il y a moins de deux ans, à l'issue de poursuites controversées contre son propriétaire Vladimir Evtouchenkov.

Mais le dossier a été bousculé par l'arrivée d'un prétendant inattendu: le puissant groupe pétrolier Rosneft, dirigé par Igor Setchine, très proche de Vladimir Poutine.

La participation d'une société détenue à majorité par l'Etat à une opération de privatisations avait été rejetée par plusieurs hauts responsables du gouvernement mais aussi par un conseiller du Kremlin qui avait jugé cette idée idiote, tandis que M. Setchine refusait de retirer sa candidature.

Juridiquement, a expliqué M. Oulioukaïev, Rosneft, contrôlé par les pouvoirs publics par l'intermédiaire d'une autre société, n'est pas un conglomérat public et ne peut être empêchée de candidater.

Interrogé par Bloomberg vendredi, M. Poutine a rappelé cette situation juridique. Au final, le plus important pour le budget, c'est qui paiera le plus, a-t-il relevé.

Face aux désaccords au sommet, le gouvernement a décidé mi-août de repousser la privatisation de Bachneft pour privilégier la cession de 19% du capital de Rosneft.

Cette opération pourrait intervenir à partir d'octobre, a indiqué M. Oulioukaïev. Il a indiqué que l'évaluation de 11 milliards de dollars qui circule dans la presse était proche de la réalité.

Rosneft a déjà grossi dans des circonstances controversées, en avalant au début des années 2000 une partie de Ioukos, l'empire pétrolier de l'opposant Mikhaïl Khodorkovksi démantelé par la justice.

(c) AFP

Commenter Revirement en Russie: Rosneft autorisé à participer à la privatisation de Bachneft


Le pétrole en Russie


vendredi 22 septembre 2017

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

jeudi 14 septembre 2017

ExxonMobil et la Russie règlent à l'amiable un différend fis…

Moscou: Le géant américain des hydrocarbures ExxonMobil et le gouvernement russe ont signé un accord à l'amiable soldant un différend fiscal de...

lundi 26 juin 2017

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite