Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa chute plombé par les risques de surproduction

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont poursuivi leur plongeon jeudi à New York, dans la foulée des mauvais chiffres des stocks américains de mercredi et au moment où l'espoir d'un accord sur un gel de la production s'évanouit.
Le cours du "light sweet crude", référence américaine du brut, a perdu 1,54 dollar à 43,16 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, nouveau contrat européen de référence, a perdu 1,44 dollar à 45,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le ministre russe de l'Energie a indiqué que 50 dollars le baril est un prix auquel une limitation de la production n'est pas nécessaire et cela a fait pression sur les marchés", a indiqué Bob Yawger de Mizuho Securities USA

Cette déclaration a semblé porter le coup de grâce aux espoirs d'un accord entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fin septembre à Alger sur un gel de leur production, auquel la Russie aurait pu se joindre ultérieurement.

Important producteur de pétrole non membre de l'OPEP, la Russie avait fait savoir en août par la voix de son ministre de l'Energie Alexandre Novak qu'elle était susceptible de se joindre à un tel accord.

"On peut douter que l'OPEP puisse parvenir à un accord de limitation de l'offre sans la Russie", a jugé Tim Evans dans une note, d'autant plus que l'Iran affiche une ambitieuse hausse de sa production.

La perspective d'une limitation de la production avait soutenu les cours du brut le mois précédent, permettant au cours du baril de prendre plus de 20% entre le 1er et le 19 août.

En avril dernier, de premières négociations de ce type entre membres de l'OPEP avaient échoué en raison des tensions entre l'Arabie Saoudite et l'Iran, deux rivaux régionaux.

- Doutes sur la demande -

Au moment de cette annonce, les cours du brut étaient déjà plombés par la publication de chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Énergie jugés "négatif" par Bob Yawger.

"Les chiffres des stocks ont été une surprise", a indiqué l'expert de Mizuho Securities USA, pointant des "réserves de pétroles brut en augmentation et la demande de fuel en baisse".

"Les évolutions sur une semaine poussent plutôt à la baisse, mais les évolutions par rapport à l'an dernier poussent très nettement à la baisse", a résumé James Williams de WTRG Economics dans une note.

Autre facteur de la baisse, la contraction de l'activité dans le secteur manufacturier aux Etats-Unis en août, selon l'indice des directeurs d'achats de ce secteur publié jeudi par l'association professionnelle ISM, a fait planer des doutes sur la croissance et donc in fine sur la demande.

Dans ce contexte le pétrole n'a pas su profiter d'un dollar en recul sur la journée, à la suite de ces mêmes chiffres, qui rend normalement les achats de pétrole, libellés dans cette devise, moins chers pour les investisseurs disposant d'autres monnaies.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit sa chute plombé par les risques de surproduction


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite